Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

L’école des producteurs

Aux origines de l’enseignement technique en France (1800-1940)

À partir du cas du nord de la France, Stéphane Lembré montre que les caractères principaux de l’enseignement technique agricole, commercial et industriel sont le résultat de multiples stratégies. En dépit du consensus qui s’établit sur l’importance de l’enseignement technique, les clivages ont été durables quant au rôle de l’État ou aux modalités de la formation et de sa certification. L’enquête menée à partir de documents nombreux montre que cet enseignement doit beaucoup à l’engagement d’enseignants, d’entrepreneurs et de fonctionnaires.

Avec une préface de Jean-François Chanet.

Prix de thèse de l'Association française d'histoire économique – BNP Paribas.

2013

Stéphane Lembré

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Éducation

Collection : Carnot

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 340 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2733-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Jean-François Chanet

 

À la recherche de l’enseignement technique

  • Les faux-semblants de l’enseignement technique français

L’invention de l’enseignement technique au XIXe siècle

  • L’amorce d’une politique (des années 1790 aux années 1870)
  • Entre comparaison et concurrence (des années 1870 aux années 1890)
  • L’enseignement technique dans la République du travail

L’enjeu de l’enseignement technique (1914-1940)

  • La guerre et la loi
  • L’enseignement technique face au défi de l’organisation

Stéphane Lembré est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université d’Artois, IUFM Nord-Pas-de-Calais, membre du centre de recherche Histoire et Sociétés. Ses recherches portent sur l’histoire de l’enseignement technique ainsi que sur l’histoire économique et sociale des XIXe et XXe siècles.

 

« Centré sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais, cet ouvrage aborde tous les types d’institutions à finalité professionnelle (cours, écoles, apprentissage) ainsi que les enseignements ménagers féminins à finalité domestique. Le caractère régional du cadre dans lequel s’inscrivent la création et le soutien aux institutions de formation, la récusation d’un déterminisme direct du développement de la formation professionnelle par des nécessités économiques, les rivalités entre villes et entre républicains et catholiques dans leurs conséquences sur le développement d’institutions de formation, les contacts avec les institutions au-delà des frontières nationales figurent parmi les principaux thèmes d’analyse. »

Jean-Michel Chapoulie, Vingtième Siècle. Revue d’Histoire, 2014/2, numéro 122

 

« Devant cette riche analyse, on ne peut qu’être impressionné par l’ampleur du travail effectué. Bien que son objet d’étude soit très vaste, touchant aux secteurs industriel, commercial et agricole sur une période d’un siècle et demi, la recherche de Lembré semble exhaustive. »

Gabriel Arsenault, Revue d’histoire de l’éducation, 26-1, printemps 2014

 

« L’importance des sources utilisées, avec une constante rigueur méthodologique, est remarquable. […] L’ouvrage constitue assurément un apport majeur à une meilleure connaissance de l’histoire éducative […]. »

Revue du Nord, t-96, n°406, Juillet – Septembre 2014

 

« L’agilité et la rigueur du raisonnement de l’auteur permettent d’éviter le superflu ou l’allusif. La démonstration en devient plus pertinente. »

Jacques Girault, Le Mouvement social, n°253, 2015/4

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes