Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Patrimoine et monuments en Tunisie

Cet ouvrage retrace l’histoire des institutions patrimoniales en Tunisie, en montrant comment se sont engagées la patrimonialisation, l’étude, la sauvegarde et la mise en valeur des différentes catégories de monuments entre 1881 et 1920. Myriam Bacha montre comment un large éventail d’acteurs, constitué de fonctionnaires, de scientifiques, de sociétés savantes, d’associations, d’écrivains et de voyageurs, a pu participer à élever des sites tels que ceux de Carthage, de Dougga ainsi que les médinas tunisiennes au rang de patrimoine.

Avec une préface d’Ève Gran-Aymerich.

2013

Myriam Bacha

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 17,5 x 25 cm
Nombre de pages : 380 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2219-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface d’Ève Gran-Aymerich

 

  • Les monuments tunisiens au XIXe siècle vus par les Européens : de la découverte à la patrimonialisation
  • La création des institutions patrimoniales
  • Gauckler ou la lutte pour le maintien des institutions
  • Alfred Merlin : maturité des institutions et reconnaissance officielle du patrimoine islamique

Historienne de l’art, Myriam Bacha travaille depuis une quinzaine d’années sur l’architecture et le patrimoine maghrébins et français. Après avoir dirigé la publication d’ouvrages collectifs sur les bibliothèques parisiennes et les expositions universelles, elle a été chercheur post-doctorante à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain à Tunis (CNRS/ministère des Affaires étrangères) où elle a coordonné Architectures au Maghreb (XIXe-XXe siècles). Réinvention du patrimoine. Le présent ouvrage est la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue à la Sorbonne (Paris IV) qui a reçu en 2009 le Prix Paul-Albert-Février décerné par l’université d’Aix-Marseille.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes