Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Trajectoires de jeunes altermondialistes

en France et en Allemagne

À partir d’une enquête de terrain de cinq ans auprès de dix-huit altermondialistes, en France et en Allemagne, l’auteure a analysé l’opportunité qu’a représenté l’émergence de l’altermondialisation pour des jeunes militants déçus par l’offre politique, puis les fluctuations de leur engagement. La comparaison franco-allemande permet de relativiser la dimension transnationale de l’altermondialisation.

Avec une préface d’Isabelle Sommier.

2013

Ariane Jossin

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Sociologie
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Res Publica

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 408 p.

Illustrations : Couleurs

ISBN : 978-2-7535-2276-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Isabelle Sommier

 

S’engager en politique – Sociographie des militants et conditions de leur entrée en politique

  • Sociographie des militants : origine sociale aisée, niveau d’étude élevé
  • Entrer en politique : passage dans un parti, puis déception
  • Le positionnement à l’extrême gauche : l’envie d’un engagement « différent »

L’engagement dans le mouvement altermondialiste

  • Entrer dans le mouvement en France et en Allemagne
  • Les militants et leur « altermondialisation »
  • Moyens d’action et lien au transnational

Renoncer au militantisme altermondialiste et rester en politique

  • Défections altermondialistes : raisons biographiques et évolution de l’altermondialisation
  • L’évolution du paysage organisationnel altermondialiste
  • Rester engagé en dehors des organisations altermondialistes

Ariane Jossin est chercheuse en sciences politiques et en sociologie au sein de l’UMR IRICE (CNRS, universités de Paris 1 et Paris 4, La Sorbonne). Elle est spécialiste de la sociologie du militantisme, des migrations et du genre.

 

« Passionnant. »


Politis, 6 juin 2013

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes