Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les intermittents en scènes

Travail, action collective et engagement individuel

Depuis près de 30 ans, l’argument du déficit du régime des intermittents du spectacle revient comme un letmotiv médiatique et politique justifiant sa remise en cause. Fruit d’une étude de terrain menée pendant trois ans, cet ouvrage va au-delà de la polémique suscitée par ce régime d’exception. Il cherche à comprendre l’ambivalence d’un mouvement qui revendique à la fois un système d’emploi hyperflexible tout en s’opposant au néo-libéralisme, à la fois l’autonomie de la création artistique tout en réclamant l’aide de l’État.

2013

Chloé Langeard

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Essais

filet

Format : 14 x 23 cm
Nombre de pages : 326 p.

ISBN : 978-2-7535-2213-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 17,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

À l’épreuve du travail : Propriétés et dynamiques d’un groupe professionnel poreux

  • Les sens et les valeurs du travail : l’art en soi et l’art de soi
  • Le projet au cœur de la trajectoire professionnelle
  • Une expérience de travail ambivalente
  • Le régime d’indemnisation : un compromis identitaire remis en cause

À l’épreuve de l’action collective : Puissance de la critique et faiblesse de l’action collective

  • Régimes de justification et expériences morales des acteurs du conflit : la montée en puissance d’un nouvel acteur stratégique
  • La montée en singularité d’une protestation théâtrale : défense d’un régime d’exception pour une culture d’exception
  • L’impossible montée en généralité d’une protestation militante : défense d’un régime exemplaire pour des droits sociaux exemplaires

À l’épreuve de l’engagement individuel : Expression de la singularité au pluriel

  • Les collectifs : traduction politique et affirmation de l’ethos artistique
  • Tensions et conciliations entre différents régimes d’engagement

Chloé Langeard est maître de conférences en sociologie à l’université d’Angers (IUT) où elle enseigne la sociologie de l’art et de la culture ainsi que la sociologie des politiques culturelles. Chercheure au GRANEM, groupe de recherche angevin en économie et management (UMR-MA n°49), ses recherches en cours portent sur l’analyse des processus, des acteurs et des conflits de l’évaluation dans le secteur culturel.

 

« L’ouvrage de Chloé Langeard se distingue de la littérature existante par le fait que son objectif n’est pas tant d’expliquer le mode de fonctionnement du marché du travail artistique et d’analyser l’efficacité ou les dysfonctionnements du système de l’intermittence que de révéler le rôle de ce dernier comme dispositif identitaire et comme révélateur des ambivalences d’une profession à la fois « individualiste et anticapitaliste, libertaire et pro-État providence ». »

SAGOT-DUVAROUX Dominique , L’Observatoire n°43, hiver 2013

 

« Cet ouvrage est très intéressant dans la mesure où, contrairement à d’autres travaux, il analyse la population des intermittents du spectacle dans son ensemble, sans se concentrer sur une sous-catégorie particulière (comédiens, cinéastes, artistes, techniciens etc.) »

QUERCIA Francesca, Lectures, 5 mars 2014

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes