Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Lire le noir

Enquête sur les lecteurs de récits policiers

Lire le noir est une investigation sur les lecteurs de récits policiers, leurs pratiques et les aspects sociaux et identitaires en jeu. Ils y trouvent à la fois les attraits des littératures de distraction, de savoir et de salut, ce qui peut expliquer les raisons du succès du genre auprès d’un large public. À partir de l’analyse de grandes enquêtes et d’entretiens approfondis, cet ouvrage révèle de troublantes coïncidences entre les biographies des lecteurs et leur attrait pour le polar. Ce livre est la réédition d’un ouvrage paru en 2004 à la BPI du Centre Pompidou.

2013

Annie Collovald et Erik Neveu

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Sociologie
Littérature | Littérature générale

Collection : Essais

filet

Format : 14 x 23 cm
Nombre de pages : 296 p.

ISBN : 978-2-7535-2209-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • L’offre de littératures policières
  • Entrer dans les policiers, entrer en policier
  • Manières et plaisirs : les savoir-lire du policier
  • Des évasions dans la réalité. Enjeux sociaux et identitaires de la lecture de romans policiers
  • Postures de lectures Romances littéraires et romances de soi

Annie Collovald est professeur de sociologie à l’université de Nantes et directrice du CENS (Centre nantais de sociologie). Elle est l’auteur de Le « populisme du FN » : un dangereux contresens, Éditions du Croquant, 2004 ; Jacques Chirac et le gaullisme. Biographie d’un héritier à histoires, Belin, 2010 (réédition en poche) ; et avec Brigitte Gaïti (dir.), La démocratie aux extrêmes. Sur la radicalisation politique, La Dispute, 2006.

Erik Neveu est professeur de science politique dans l’équipe rennaise du Centre de recherche sur l’action politique en Europe (CRAPE-CNRS). Parmi ses publications figurent L’idéologie dans le roman d’espionnage (Presses de Sciences Po, 1984), Introduction aux Cultural Studies (avec A. Mattelard, La Découverte, 2008) et récemment Les mots de la communication politique, Presses universitaires du Mirail, 2012.

 

« C'est un livre passionnant non seulement par le sujet que les auteurs éclairent efficacement, mais par la manière dont ils conduisent cette essai de sociologie de la lecture, en le traitant sous une forme proche du roman policier, avec un style vif et direct, recourant même à un suspens gentiment ménagé. »

Place publique, septembre-octobre 2013.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes