Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Ouvrières à domicile

Le combat pour un salaire minimum sous la Troisième République

Ce livre présente la « Loi sur le salaire minimum des ouvrières à domicile dans l’industrie du vêtement » (1915) dans son déroulement complet : causes et préparation, contenu et application pendant les 25 ans qui suivent son vote. Cette loi qui instaure des comités de salaires et d’expertise a du mal à se mettre en place. Les patrons ne sont guère enthousiastes, les ouvrières n’osent pas se plaindre de sa mauvaise application.

Avec une préface de Michelle Perrot.

2013

Colette Avrane

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Droit
Sciences humaines et sociales | Économie et gestion

Collection : Pour une histoire du travail

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 302 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2189-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 17,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Michelle Perrot

 

Des femmes en danger ou des ouvrières en danger

  • Les travailleuses à domicile à la fin du XIXe siècle
  • Conditions de vie, conditions de travail à la fin du XIXe siècle
  • Les conditions d’emploi et de salaires

À la recherche de solutions pour sortir les ouvrières à domicile de la misère

  • La prise de conscience (fin du XIXe siècle, début du XXe)
  • Rechercher un modèle à l’étranger
  • La loi du 10 juillet

L’application de la loi (1915-1941)

  • Le rôle de l’administration
  • Critique et élargissement de la loi

Diplômée d’ethnologie et bi-admissible à l’agrégation d’histoire, Colette Avrane a enseigné dans un collège de Saint-Gratien et au lycée de Domont (Val-d’Oise). Elle est docteure en histoire et membre du conseil d’administration de l’association Archives du féminisme.

 

« […] le livre de Colette Avrane, au croisement de l'histoire du genre, de celles du travail et du droit, est une pièce incontournable. »

L'Ours, n°430, juillet 2013

 

« L’un des aspects les plus intéressants de cet ouvrage est […] de présenter une loi dans son déroulement complet. Il ouvre également une réflexion sur le travail à domicile et sur son genre qui s’avère particulièrement salutaire à l’heure où le télétravail – beaucoup plus masculin que féminin – se développe. »

MACHU Laure, Clio

 

« L’intérêt de cet ouvrage réside donc dans cette approche pluridisciplinaire, partant de l’histoire, faisant appel aussi aux sciences politiques et au droit, tout comme à la sociologie du travail et des relations professionnelles. Sans parler évidemment d’une véritable contribution aux études de genre… »

Rachel Silvera, Travail, genre et société, n°33, avril 2015

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes