Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La voix des dominés

Communautés et seigneurie en Provence au bas Moyen Âge

L’avarice et la tyrannie de la domination seigneuriale médiévale semblent avoir acquis valeur de fait historique. Mais qu’en ont réellement pensé ceux qui les subissaient ? Comment ont-ils réagi, au quotidien, face aux manifestations d’un pouvoir que nous considérons aujourd’hui comme injuste et insupportable ? C’est en conservant présente à l’esprit cette interrogation, en adoptant une méthodologie qui emprunte aux sciences sociales, en partant « du bas » et non « du haut », que ces concepts sont ici revisités par le biais de sources qui donnent la parole aux dominés.

2013

Laure Verdon

filet

Domaine : Histoire | Histoire médiévale

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 224 p.

ISBN : 978-2-7535-2088-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Manifeste méthodologique, engagements historiographiques
  • De la constitution d’un corpus.
  • Enquête et hiérarchie des pouvoirs
  • Regards sur les pratiques seigneuriales
  • Enquête et communauté

Laure Verdon est maître de conférences HDR en histoire médiévale à l’université d’Aix-Marseille. Elle est également directrice adjointe de l’UMR 7303 Telemme, à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence, et responsable scientifique du programme ANR Gouvaren (Gouverner par l’enquête au Moyen Âge). Ses recherches portent sur l’histoire politique de la Provence angevine et, plus particulièrement, sur les rapports de pouvoir établis entre la noblesse et l’autorité souveraine.

 

« Une réflexion originale qui devrait à l’avenir servir de guide à tout médiéviste désireux de se confronter au phénomène de l’enquête et d’explorer de plus près les rapports complexes de domination qui se dessinent, à travers elles, entre seigneurs et communautés. »

CHALLET Vincent, Cahiers de recherches médiévales et humanistes

 

« livre important, livre novateur […] l’auteur(e) se meut avec compétence et aisance dans les arcanes juridiques du sujet »

Jean G.Thiellay, Historiens & Géographes, numéro 426, 2014

 

« [de] multiples pistes de réflexion ouvertes par cet essai qui emprunte un certain nombre de grilles de lecture à l’anthropologie. »

Damien Carraz, Le Moyen Âge, CXX-2014

 

« un livre peu volumineux, vif, efficace et stimulant. La triple lecture du document à laquelle elle invite permet d’aller très loin dans l’analyse et, d’une certaine manière, participe d’une réflexion épistémologique sur la méthode de l’historien, en insistant sur la nécessité d’une lecture anthropologique de la documentation. Elle propose ainsi une forme de rupture dans les usages en restituant au document toute sa dimension humaine. »

Guilhem Ferrand, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 70e année, 2015/4

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 15 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes