Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le discours de l'art

Écrits d'artistes, 1960-1980

À travers les écrits de Daniel Buren, de Marcel Broodthaers, de Dan Graham et de Robert Smithson, mais aussi et plus largement, à travers l’abondante production discursive des artistes des années 1960-1980, cet ouvrage analyse comment, au sein même de la pratique artistique, se construisent des discours participant aux différents domaines de la critique, de la théorie et de l’histoire de l’art. Il contribue ainsi à la compréhension des formes inédites de l’art contemporain au moment de ce qu’Arthur Danto a appelé son « tournant linguistique ».

Avec une préface d’Anne Mœglin-Delcroix.

2013

Laurence Corbel

filet

Domaines : Art | Arts contemporains
Art | Esthétique et philosophie de l'art

Collection : Æsthetica

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 316 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2033-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Anne Mœglin-Delcroix

L’art pris au mot

  • Le discours de l’art au prisme de la méthode archéologique
  • Des textes aux œuvres : frontières, chevauchements, recouvrements, lieux communs
  • Frontières et disjonctions
  • Recouvrements : du texte comme œuvre
  • Entrecroisements et chevauchements : des textes à lire et à voir

« Un musée du langage au voisinage de l’art » : du visible au lisible, ruptures et continuités

  • Daniel Buren : des œuvres à voir et des textes à lire
  • Œuvres et textes en miroir (I). Dan Graham : l’art comme réflexion de l’espace social et politique
  • Œuvres et textes en miroir (II). L’écriture entropique de Robert Smithson
  • Marcel Broodthaers : dire les images, montrer les mots
  • Une constellation paradigmatique

Figures de l’artiste en critique d’art

  • « Une critique artiste »
  • Daniel Buren : une critique partiale et engagée
  • Marcel Broodthaers : à quoi bon la critique ?
  • La critique d’art et les querelles autour de l’art minimal

Un art en théorie(s) ?

  • Des théories critiques
  • Des théories in progress
  • Théorie et pratique : une relation dialectique

À rebrousse-poil : d’une histoire de l’art revue et relue par les artistes

  • Une histoire de l’art élargie
  • Une histoire rétrospective assumée

Laurence Corbel est maître de conférences en esthétique et philosophie de l’art à l’université Rennes 2.

 

« Il (l’ouvrage) contribue ainsi à la compréhension des formes inédites de l’art contemporain au moment de ce qu’Arthur Danto a appelé son tournant linguistique ". »

Pictoriana

 

« [une] brillante étude de Laurence Corbel consacrée aux abondantes productions discursives des artistes […] Elle déconstruit la catégorie des "écrits d’artistes", trop réductrice, et propose une méthodologie s’attachant à analyser les multiples formes de "discours de l’art", produits au sein de la pratique artistique, en les mettant en rapport avec les "discours sur l’art" jusqu’à présent survalorisés. »

G. P., Hippocampe, n°5, février 2013

 

« Loin d’enfermer les œuvres dans une nécessité accessible à un petit nombre autorisé à prononcé des jugements, les mots des artistes accueillent le public comme les péristyles antiques, cette colonnade qui entourait la maison du dieu, ouvrant au peuple un seuil d’accès et d’échanges. Sans rien céder sur l’art, les artistes ont ainsi trouvé, grâce à l’écrit, le moyen de parler comme tout le monde à tout le monde. »

Michel Vignard, Artpress, n°398, mars 2013

 

 

« Ce livre a pour qualité première de ne pas appréhender les écrits d’artistes comme un genre littéraire. L’entreprise est bien plus ambitieuse. Elle met en lumière l’émergence de régimes discursifs, spécifiques aux artistes et intrinsèquement liés à leur pratique, dont elle analyse les dispositifs et les enjeux et dont elle esquisse la typologie. »

Sandra Delacourt, Critique d’art, printemps/été 2013

 

« Les mérites de cet ouvrage se révèlent donc nombreux, tant au plan théorique que méthodologique, et on ne saurait, par conséquent, qu’en conseiller la lecture. Les dernières parties de l’étude consacrées à la dimension tout à la fois théorique, critique et historiographique de ces productions textuelles d’artistes s’avèrent particulièrement novatrices et stimulantes, et ouvrent de nombreuses pistes de recherche prometteuses. »

Julie Noirot, Revue de l’art, n°183, mars 2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 21 février 2018

Presses Universitaires de Rennes