Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’univers des mathématiciens

L’ethos professionnel des plus rigoureux des scientifiques

Ce livre étudie l’ethos professionnel des mathématiciens (dimensions épistémique, esthétique, psychosociale, socioprofessionnelle et éthique), à partir notamment des données d’une enquête extensive réalisée grâce à l’internet et d’interviews de mathématiciens. Modèle de la rigueur démonstrative et de la précision conceptuelle, science objective et exacte s’il en est, les mathématiques s’enorgueillissent de l’imposant édifice qu’elles ont bâti. L’analyse de l’ethos professionnel des mathématiciens devrait donc constituer un cas d’école.

2012

Bernard Zarca

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Sociologie
Sciences | Mathématiques

Collection : Le Sens social

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 362 p.

ISBN : 978-2-7535-2140-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Cadre problématique
  • L’opposition entre mathématiques pures et mathématiques appliquées
  • La dimension épistémique de l’ethos professionnel des mathématiciens
  • Jugements de valeur, jugements philosophiques et jugements esthétiques en mathématiques
  • Les dimensions psychosociale, socioprofessionnelle et éthique de l’ethos professionnel

Bernard Zarca, sociologue, est directeur de recherche honoraire au CNRS, associé à l’observatoire sociologique du Changement, unité mixte de recherche du CNRS et de Sciences-Po Paris. Ses travaux ont porté sur l’artisanat, les groupes professionnels et leur construction identitaire, sur l’enfance et la transmission familiale.

 

« Ce livre de sociologie bienvenu va donc intéresser. »

Pour la science, A lire, n°424, février 2013

 

« L'enquête, fouillée, a reposé sur un questionnaire sur le statut des questionnés, leur activité, leur conception des mathématiques, les valeurs qu'ils accordaient à différentes vertus à l'oeuvre, les aspects sociaux de leurs professions, et ensuite, bien sûr, à l'analyse selon les méthodes classiques des réponses à ce questionnaire. »

La quinzaine littéraire, n°1085, juin 2013

 

"Le sociologue français Bernard Zarca s'est livré à une étude ambitieuse et originale : esquisser un portrait des chercheurs français en mathématiques."

Tangente, juillet-août 2014, n°159

 

« Se démarquant des traditions constructivistes et relativistes en sociologie des sciences, B. Zarca revendique une approche rationaliste, ou encore internaliste, des mathématiques, reconnaissant au savoir scientifique une spécificité cognitive. »

SCHULZ Emilien, Revue Française de Sociologie, volume 55, 2014

 

« Ce livre a pour objet de décrire d’un point de vue sociologique, ce que l’auteur appelle « l’éthos professionnel des mathématiciens », à savoir les dispositions partagées par les individus dont le métier est de faire de la recherche en mathématiques, en France, dans les années 2000. Le thème qu’aborde ce livre est extrêmement neuf et n’a été traité ni en langue française ni en langue anglaise. »

Caroline Erhardt, Revue de synthèse, n°3, 2013

 

« La composition du livre de Bernard Zarca ressemble à celle des Essais de Montaigne. (…) Comme dans les Essais, l’auteur n’hésite pas  à présenter des points de vue antagonistes. On ne se lasse pas de lire et de relire ce livre magnifique. »

MEYER Yves, La Gazette des mathématiciens, numéro 141, juillet 2014.

 

« Au bout du compte, Bernard Zarca restitue efficacement les ressorts de cette activité et démontre ainsi qu’une sociologie des mathématiques (ici à l’intersection de la sociologie des sciences et delà sociologie des groupes professionnels) est tout simplement possible — à condition toutefois, on l’aura compris, de construire son objet avec prudence, rigueur et sans précipitation. »

Arnaud Saint-Martin, Sociologie du travail, n°57, 2015.

 

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 19 juillet 2018

Presses Universitaires de Rennes