Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Le vote des Françaises

Cent ans de débats, 1848-1944

Près d’un siècle sépare la mise en place du suffrage universel (1848) à l’ordonnance du 21 avril 1944 décrétant l’égalité politique des hommes et des femmes en France. Entre ces deux dates, l’idée même de droit de vote féminin connaît une longue évolution analysée ici à la fois dans une perspective de genre et dans une perspective politique. L’une et l’autre sont nécessaires pour répondre aux multiples questions qui entourent le débat : pourquoi les Françaises ont-elles tant attendu, quels étaient les arguments utilisés par les défenseurs et les opposants à la réforme, quels en ont été les principaux obstacles ?

Prix spécial 2011 de l’Assemblée nationale.

2012

Anne-Sarah Bouglé-Moalic

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Archives du féminisme

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 364 p.

ISBN : 978-2-7535-2083-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

La République sans les femmes : identités de genre et représentation politique au XIXe siècle

  • 1848-1851 : un suffragisme marginal face à l’avènement d’un suffrage universel masculin
  • Entre conservatisme et subversion, la construction d’un idéal féminin apolitique, 1851-1868
  • 1868-1878 : le suffragisme en butte à l’instabilité politique
  • La « citoyenneté rebelle » des femmes : les premières suffragistes militantes. 1878-1896

Associer les femmes : la reconnaissance républicaine des rôles féminins

  • 1896-1900 : l’enracinement du débat suffragiste dans l’espace public
  • La Belle Époque du suffragisme : 1900-1908
  • 1908-1914 : convaincre les institutions de la République
  • 1914-1919 : la Grande Guerre, déclencheur décisif du vote des femmes

L’intégration des femmes à la République : étape nécessaire et contestée de la démocratie

  • Les entraves institutionnelles au retournement suffragiste
  • L’inutile banalisation du suffragisme : de la non-inclusion des femmes à leur association
  • 1937-1944 : La chute de la République et la renaissance du suffrage universel

Anne-Sarah Bouglé-Moalic est chercheur associée au Centre de recherche en histoire quantitative (CRHQ) de l’université de Caen.

 

« ce travail [vient] combler heureusement des lacunes de l’histoire politique et de l’histoire des féminismes. »

Magali Della Sudda, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 69e année, 2014/1.

 

« À lire [ : ] la très précieuse étude d’Anne Sarah Bouglé-Moalic. »

 Ouest-France, 29 avril 2015.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 27 juin 2016

Presses Universitaires de Rennes