Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La différence francophone

de Jean de Léry à Patrick Chamoiseau

Du récit de voyage de Jean de Léry aux fantaisies archéologiques de Patrick Chamoiseau, en passant par la réflexion de Michel de Certeau et Gayatri Spivak sur les sciences historiques, cet ouvrage d’études remet en question le projet d’une histoire littéraire fondée sur la recherche d’effets de coïncidence identitaire entre langue et territoire, corpus et collectivité, souveraineté et élection spirituelle.

2012

Vincent Bruyère

filet

Domaines : Littérature | Littérature XXe siècle
Littérature | Littérature XXIe siècle

Collection : Plurial

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 202 p.

ISBN : 978-2-7535-2072-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Transferts et fictions critiques (De Certeau, Spivak, Mudimbe, Marin)
  • L’oreille de Léry
  • L’œil sauvage
  • Patrick Chamoiseau en mal d’archive
  • « Signé Marof » : Le testament apocryphe d’Allah Tantou

Vincent Bruyère est maître de conférences dans le département d’études françaises et francophones de Pennsylvania State University (États-Unis).

 

« Les études de cas proposées mêlent d’abord, entre fiction et histoire, les genres, aussi bien écrits que cinématographiques d’ailleurs, mais aussi grands classiques et œuvres moins connues (…). Stimulant les débats épistémologiques, La Différence francophone montre bien, finalement, que s’interroger sur les littératures francophones nous permet d’interroger la littérature en général. »

ACTA, 14 janvier 2013

« This book is concerned with fundamental desires at the core of the study of history : desire for a speaking body, for presence, for contact with an Other, for transmission of knowledge, for an origin. »

TOCZYSKI Suzanne C., French Review

 

« Vincent Bruyère […] nous invite à envisager le corpus ‘francophone’ non pas sous l’angle de la littérature comparée, mais plutôt selon une “certaine pratique du texte” […] comprise “en termes d’authenticité et de continuité” »

Silvia Riva, Ponti/Ponts, n°14/2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 octobre 2019

Presses Universitaires de Rennes