Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La restauration des peintures à Paris (1750-1815)

Pratiques et discours sur la matérialité des œuvres d’art

En restituant avec précision une période essentielle de l’histoire de la restauration de peinture, ce livre ouvre de nouvelles perspectives pour la recherche en histoire de l’art et souligne que les œuvres sont perpétuellement transformées et instables. Chaque modification invite à redéfinir ce qu’est un tableau, au gré des époques et des pays. L’activité de restauration s’apparente alors à une forme de réception mais aussi de recréation des peintures, dans laquelle le geste est inséparable de la pensée, et la pratique de la théorie.

Avec une préface de Mauro Natale et une postface de Dominique Poulot.

2012

Noémie Étienne

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 17,5 x 25 cm
Nombre de pages : 354 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2059-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Mauro Natale

 

Une activité en quête de définition

  • Des profils complexes
  • Art, secret ou invention ?
  • L’expertise du restaurateur

Actualiser les œuvres

  • La nouvelle vie de l’œuvre d’art
  • La peinture redéfinie par sa restauration
  • Fabrique et fonctions des tableaux

Faire voir les tableaux restaurés

  • Les peintures exposées en milieu marchand
  • Une pratique politique au musée
  • Autour du tableau

Postface de Dominique Poulot

Noémie Étienne est docteure en histoire de l’art, diplômée des universités de Genève et de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est actuellement chercheuse invitée à l’université de Columbia à New York et boursière du Fonds national suisse pour la recherche scientifique.

 

« S’appuyant sur de nombreux exemples, pertinents et complets, Noémie Etienne appréhende ainsi les enjeux de cette période décisive pour la restauration des peintures, dont l’influence se ressent aujourd’hui encore dans les pratiques françaises. »

BRIAU Aude, Bulletin, 4/12.

 

« Ce volume constitue une importante contribution à l'histoire de la restauration des œuvres d'art. »

Perspectives, janvier 2013.

 

« L'ouvrage est agréable à lire […]. Le texte est bien construit et les parties bien thématisées, la division entre expertise du restaurateur, modifications de la matérialité des œuvres et exposition des œuvres restaurées permettant de bien comprendre toutes les facettes de l'élaboration d'une discipline complexe, évoluant au gré des exigences du goût et de la politique. »

Histara, mai 2013

 

« N. Étienne démontre l’importance de l’histoire de la restauration pour l’histoire de l’art ; car son histoire sociale et culturelle de la restauration reste toujours au service d’une démarche interprétative et critique de l’œuvre d’art, entendue comme work in progress. Son horizon théorique est bien de mettre au jour une conception dynamique et évolutive de l’œuvre et d’envisager la restauration comme un acte matériel d’interprétation esthétique. »

Charlotte, Guichard, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 68e année, 2013/3

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 avril 2017

Presses Universitaires de Rennes