Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les religieuses de Castille

Patronage aristocratique et ordre cistercien, XIIe-XIIIe siècles

Jusqu’à présent, les abbayes de moniales cisterciennes qui se multiplièrent en Castille à partir des années 1160 ont souvent été assimilées à la plus puissante d’entre elles, Las Huelgas de Burgos. Les chartriers de communautés ordinaires comme Cañas, Vileña ou Herce mettent toutefois en évidence des modes de fonctionnement différents de ceux du grand monastère royal et même un antagonisme essentiel. L’explication tient aux relations étroites que les institutions entretenaient avec les fondateurs et leurs descendants, membres de la très haute noblesse des ricoshombres.

Avec une préface d’Adeline Rucquoi.

2012

Ghislain Baury

filet

Domaines : Histoire | Histoire médiévale
Histoire | Histoire religieuse

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 332 p.

ISBN : 978-2-7535-2051-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 17,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Adeline Rucquoi

 

Le patronage des Ricoshombres

  • Des sociétés féminines sous contrôle aristocratique
  • Les services rendus aux patrons
  • Les engagements des patrons

Les cisterciennes castillanes et l’ordre : de l’indépendance à l’assujetissement

  • L’autonomie des premières fondations (1160-1187)
  • L’assujettissement à la royauté castillane (1187-1230)
  • L’affirmation de l’autorité cistercienne (1230-fin XIIIe siècle)

L’économie des cisterciennes

  • Des temporels façonnés par les patrons
  • Un patrimoine de type seigneurial
  • Un mode de gestion non cistercien

Membre du comité de rédaction de la revue Cîteaux – Commentarii cistercienses, Ghislain Baury est professeur agrégé d’histoire médiévale à l’université du Maine-Le Mans.

 

 « L'ouvrage impressionne par le travail ici mis en œuvre. »

Clio, octobre 2013

 

« l’étude innovatrice de G. Baury a le mérite d’avoir lié l’histoire individuelle des monastères féminins aux transformations de l’ordre de Cîteaux et de l’Église romaine. »

Francesco Renzi, Perspectivia, 2015/4

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 octobre 2019

Presses Universitaires de Rennes