Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Penser l’étrangeté

L’art de la Renaissance entre bizarrerie, extravagance et singularité

Étrange, extravagant, excentrique, bizarre, capricieux… Les adjectifs ne manquent pas pour décrire les œuvres et les artistes les plus singuliers de la Renaissance. Mais que recouvrent précisément ces qualificatifs ? Les historiens de l’art s’accordent-ils sur leur portée et leurs implications théoriques ? Face à l’instabilité de ces notions aux XVe et XVIe siècles, cet ouvrage, archéologie de l’« étrangeté », traite ces questions par une double perspective, historique et historiographique.

2012

Francesca Alberti, Cyril Gerbron et Jérémie Koering (dir.)

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 17,5 x 25 cm
Nombre de pages : 272 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2004-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • La fabrique de l’étrangeté : pour une approche historique
  • Saisir l’étrangeté : pour une approche historiographique et critique

Francesca Alberti est doctorante en histoire de l’art et boursière au Centre allemand d’histoire de l’art à Paris.

Cyril Gerbron est doctorant en histoire de l’art et enseigne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Jérémie Koering est chargé de recherche au CNRS, Centre André-Chastel (UMR 8150).

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes