Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le corps du gourmand

D’Héraclès à Alexandre le Bienheureux

De l’Antiquité gréco-latine à nos jours, ce livre analyse comment le corps du gourmand se construit au sein de relations sociales et d’enjeux politiques, religieux, médicaux ou moraux. Écrit par des littéraires, des historiens et des historiens de l’art, il interprète les incarnations de la gourmandise en s’appuyant sur une histoire de l’alimentation et une histoire du corps en plein essor dans l’historiographie actuelle.

2012

Karine Karila-Cohen et Florent Quellier (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire longue durée

Collection : Tables des hommes

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 310 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2032-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Signature anatomique du gourmand
  • Corpulence du gourmand
  • Un corps (dé)réglé
  • Le corps du gourmand comme métaphore politique

Karine Karila-Cohen est maître de conférences en histoire grecque à l’université Rennes 2. Elle appartient au LAHM / CReAAH, dont l’un des axes d’études est l’histoire du corps antique.

Florent Quellier, titulaire de la chaire CNRS histoire de l’alimentation des mondes modernes, est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Tours. Il a notamment publié La table des Français, une histoire culturelle, XVe-début XIXe siècle (2007) et Gourmandise, histoire d’un péché capital (2010), Prix Jean-Trémolières 2010.

 

« En définitive, il s’agit là d’un ouvrage collectif remarquable, dont on ne peut que saluer la cohérence de l’ensemble. […] les textes proposés sont d’une grande qualité. Véritable livre de synthèse, à la croisée de l’histoire du corps et de l’histoire de l’alimentation, Le Corps gourmand apporte des éléments nouveaux qui n’avaient pas encore été problématisés. »

Victoria Von Hoffmann, Le Moyen Âge, CXIX, 2013

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 mai 2017

Presses Universitaires de Rennes