Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Si je veux, quand je veux

Contraception et avortement dans la société française (1956-1979)

Faire l’histoire de la contraception et de l’avortement en France, c’est faire l’histoire de l’un des changements majeurs du second XXe siècle. Le parti pris de l’auteure est ici de replacer les actrices et acteurs au cœur du changement. L’ouvrage traite des mouvements (MFPF, MLF, MLAC) mais aussi de figures politiques qui ont porté la réforme législative comme Lucien Neuwirth et Simone Veil. S’intéressant à la fois aux mobilisations, à l’écho médiatique et au changement législatif, il apporte un regard neuf à l’intersection entre histoire politique, histoire culturelle et histoire du genre.

Avec une préface de Jean-François Sirinelli.

2012

Bibia Pavard

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Archives du féminisme

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 360 p.

ISBN : 978-2-7535-2026-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Jean-François Sirinelli.

 

La contraception : une nouvelle liberté pour les couples (1955-1967)

  • L’émergence du birth control à la française (1956-1960)
  • De la Maternité heureuse au Mouvement français pour le planning familial
  • « Les années pilule » (1965-1967)

La politique de la chambre à coucher (1969-1973)

  • La contraception et l’avortement libèrent-ils la sexualité ?
  • « Disposer de son propre corps »
  • La pratique des avortements : « Vivre autrement dès maintenant »

Contraception et avortement : des droits par et pour les femmes (1973-1979)

  • L’avortement à l’agenda : la quête d’une troisième voie
  • La loi « Veil » : de la lutte des femmes au combat d’une femme
  • La reconduction de la loi sur l’IVG en 1979 : une affaire de femmes

Bibia Pavard, chercheuse associée au centre d’histoire de Sciences Po, est agrégée et docteure en histoire.

 

« Parmi les nombreux ouvrages parus à l’occasion du quarantenaire de la loi de 1975 (…) et des 60 ans du mouvement français pour le planning familial, le livre de Bibia Pavard se distingue. En menant une analyse des usages et effets du genre dans les luttes politiques et sociales, l’auteure renouvelle l’interprétation de la légalisation de la contraception et de l’avortement, et approfondit la connaissance des changements culturels et sociaux qu’elle implique. »

Maud Gelly, « Contraception et avortement : enjeux de luttes féministes », laviedesidées.fr , 2 janvier 2013

 

« l’ouvrage de Bibia Pavard est très réussi. Il parvient à mettre ensemble nombre de discours auparavant dispersés de manière vivante et offre une compréhension originale de l’articulation entre fabrication du droit et mouvements sociaux en donnant toute leur place aux rôles joués par les individus d’une part, et aux luttes collectives d’autre part. »

Fanny Gallot, Histoire@Politique, 3 mars 2014

 

« L’auteure saisit au plus près les modulations de ces luttes tout en évitant, malgré leur suivi chronologique, une vision téléologique. C’est au contraire, à l’appui des multiples sources répertoriées dans l’ouvrage, une histoire complexe que Bibia Pavard propose. [] Ce livre constitue véritablement un ouvrage de référence sur l’histoire des mouvements sociaux et des luttes féministes. »

Delphine Naudier, Quaderni, numéro 84, printemps 2014

 

« De manière magistrale, B. Pavard montre comment "la féminisation d’une question peut ainsi se substituer à une lecture féministe et même lui faire écran". »

Florence Tamagne, Revue historique, n°674, 2015/2

 

« Ce livre très documenté, et d’une lecture agréable nous propose "une histoire incarnée" avec de nombreux portraits et itinéraires d’actrices et d’acteurs de la lutte pour le droit à la contraception et à l’IVG. Il croise en permanence la dimension politique du sujet, jusque dans la "cuisine parlementaire" autour de la fabrique et du vote des lois, et la dimension sociale, mais aussi politique, des mobilisations féministes, dans leurs diversités, non sans divergences mais aussi dans un partage des rôles qui a sans doute contribué à ce changement majeur du second XXe siècle. »

Mathilde Dubesset, Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°41, 2015

 

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes