Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Saisies, spoliations et restitutions

Archives et bibliothèques au XXe siècle

Les saisies opérées dans les archives et les bibliothèques par les autorités nazies, puis en grande partie collectées par l’Armée rouge et conservées secrètement par les Soviétiques, sont un phénomène massif tant par l’ampleur des détournements que par la diversité des spoliés. Les meilleurs spécialistes (historiens, bibliothécaires et archivistes d’Europe, de Russie et des États-Unis) en présentent dans ce livre une analyse globale : motifs des saisies, utilisations nazie et soviétique de la documentation, réactions des spoliés ainsi que la question des choix opérés au moment du retour de ces archives.

2012

Alexandre Sumpf et Vincent Laniol (dir.). Denis Rolland (collab.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Guerre et société

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 384 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1996-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Spoliations et saisies par l’Allemagne nazie d’archives et de bibliothèques
  • Des spoliations nazies aux trophées soviétiques
  • Du côté des spoliés : institutions, personnes privées, et spécificités régionales
  • Des archives spoliées aux archives recréées
  • Le retour contrarié : une mémoire en construction

Alexandre Sumpf, agrégé d’histoire est actuellement maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Strasbourg et chercheur associé au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC-EHESS).

Vincent Laniol est agrégé d’histoire, diplômé de l’institut d’études politiques de Strasbourg et doctorant à l’université Paris I. Il est également l’attaché scientifique de l’Institut Pierre-Mendès-France.

 

« Signalons […] un immense travail entrepris à Washington pour regrouper les documents concernant 17 millions de victimes, juives et non-juives, du nazisme. Ces archives ont été ouvertes au public en 2007 et plus de 16 000 requêtes de survivants et de leurs descendants ont été reçues depuis. »

L'Ours, n°427, avril 2013

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 août 2016

Presses Universitaires de Rennes