Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La politique sans en avoir l’air

Aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle

Plutôt que de considérer un ordre politique sous des angles classiques, cet ouvrage fait le pari qu’un changement de point de vue permet d’enrichir la connaissance de cet ordre-là. Une tentative de le reconsidérer à travers cette expression volontiers ambigüe qui entend moins être une nouvelle catégorie normative, une définition par le manque, qu’une incitation à une réflexion sur les relations entre le champ politique et son hors-champ, et sur les façons de dire et de faire de la politique sans en avoir l’air.

2012

Laurent Le Gall, Michel Offerlé et François Ploux (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 416 p.

ISBN : 978-2-7535-1973-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Des pratiques institutionnelles informelles
  • Disqualifications de la politique informelle
  • La politique sans en avoir l’air
  • Les frontières du politique

Laurent Le Gall est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bretagne occidentale, membre du Centre de recherche bretonne et celtique (EA 4451).

Michel Offerlé est professeur de science politique à l’École normale supérieure, membre du Centre Maurice-Halbwachs (UMR 8097).

François Ploux est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Bretagne-Sud, membre du Centre de recherches historiques de l’Ouest (UMR 6258).

 

« Comment tenir un bon colloque – en l’occurrence à Lorient, en décembre 2009 – et en tirer un ouvrage sérieux et stimulant à partir d’une problématique plutôt frustrante, et assez redondante par rapport à l’état de l’art des disciplines concernées ? Tel est le paradoxe auquel nous confronte ce livre dense, riche et utile. Sa rigueur n’est décidément pas en doute.

Les dix-huit chapitres qui le composent sont tous d’excellente facture scientifique. »

Revue française de science politique, Comptes rendus, Vol. 62, n°5-6, 2012

 

« L’ouvrage propose, de façon intéressante, d’élargir la définition du politique en le sortant des simples questions de participation et de compétence et en le débusquant en dehors des sphères partisanes et des lieux de décision politique. »

Institut de Recherche, d’Etude et de Formation sur le Syndicalisme et les Mouvements Sociaux, Compte rendu de lecture, 27 décembre 2012

 

« L’ouvrage offre ainsi, à travers différents cas de figure, des perspectives intéressantes et stimulantes sur l’informalité, ses formes et ses modalités, ses intentions et ses enjeux, les cadres et les circonstances, dans lesquels elle surgit. »

Karine Salomé, Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, n °61-2, 2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 17 mai 2019

Presses Universitaires de Rennes