Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La seigneurie collective

Pairs, pariers, paratge, les coseigneurs du XIe au XIIe siècle

Ce livre étudie la manière dont au Moyen Âge l’aristocratie occidentale a exploré des voies de seigneuries collégiales : la coseigneurie et la parité ont-elles été une perturbation ou bien un élement régulateur ? À partir de cas précis relevés en France ainsi qu’en Italie, en Allemagne et en Espagne, l’auteure démontre que le phénoméne est loin d’être marginal et constitue une des expressions courantes de la domination aristocratique de la société féodale.

2012

Hélène Débax

filet

Domaine : Histoire | Histoire médiévale

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 464 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1970-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

La coseigneurie, les mots et la chose

  • Quelles sources pour la coseigneurie ?
  • Pairs et pariers : quels mots pour dire la coseigneurie ?
  • Quelques formes de quantification

Seigneurs, héritiers et vassaux : la construction des coseigneuries

  • L’origine des coseigneuries
  • Coseigneurie et féodalisation
  • Les modalités de la répartition : de l’indivision au partage
  • Les freins à la coseigneurie

La coseigneurie fragmentée

  • Des partages de pouvoirs et de revenus
  • Répartitions temporelles
  • Partages spatiaux

La collectivité des coseigneurs

  • Faire la guerre
  • Servir la justice et jurer la paix
  • Gérer et administrer

Le paratge

  • Le paratge, figure de l’aristocratie
  • Haut et bas paratge : une scission de l’aristocratie
  • Coseigneurie et parenté

Spécialiste d’histoire médiévale, Hélène Débax est maître de conférences à l’université Toulouse II-Le Mirail et membre de l’UMR 5136 Framespa/Terrae. Cet ouvrage est issu de son dossier d’habilitation à diriger des recherches, soutenu en novembre 2008.

 

« En conclusion sur la méthode on notera le souci d’Hélène Débax de croiser les différentes disciplines et les différents types de sources, historiques, archéologique, littéraires ; son souci de partir, quand c’est possible, de sources primaires ; et enfin sa prudence. Ce livre dense et bien écrit constitue une approche renouvelée de la féodalité. »

Gauthier Langlois, clio-cr.clionautes.org, 25 août 2012

 

« Cet essai très stimulant et qui se veut un point de départ plus qu’un aboutissement, révèle la ductilité des formes prises par le dominium et la variété du lexique qui en exprime les réalisations et les représentations »

GRELOIS Emmanuel, Annales- Histoire, Sciences Sociales, Octobre-Décembre 2013

 

« En refermant l’ouvrage, on peut affirmer que l’[auteur] atteint parfaitement l’objectif qu’elle s’était assigné. Brassant une quantité impressionnante de données, nourrissant sa recherche de nombreux exemples, H.D. livre ici un travail pertinent et stimulant sur un objet d’étude complexe et multiforme, le tout dans une langue précise et agréable »

Nicolas Ruffini-Ronzani, Le Moyen Âge, CXXI, 2015

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 26 mars 2019

Presses Universitaires de Rennes