Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Lettres d’Émile Souvestre à Édouard Turquéty

1826-1852

En 1826 à Rennes, deux étudiants en droit Émile Souvestre et Édouard Turquéty se rencontrent et se prennent d’amitié. Par courrier, ils se confient leurs drames d’amour et de mort, ils se disent leur projet : contribuer au renouveau de la culture bretonne… Ces lettres sont la chronique de deux apprentissages littéraires, où revivent les figures de Camille Mellinet et de son Lycée armoricain, d’Édouard Turquéty et sa poésie catholique, mais celle, surtout, d’un jeune Émile Souvestre, poète, dramaturge, journaliste – romancier bientôt – vibrant d’ambition, de souffrance et de solidarité humaine.

2012

Émile Souvestre. David Steel (présentation et notes)

filet

Domaines : Littérature | Littérature XIXe siècle
Bretagne | Bretagne (littérature)

Collection : Mémoire commune

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 184 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1743-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 12,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Une amitié littéraire, présentation de David Steel

56 lettres d’Émile Souvestre à Édouard Turquéty, 1826-1852

Textes

  • Émile Souvestre, « Édouard Turquéty »
  • Émile Souvestre, « Souvenirs : Rennes »
  • Émile Souvestre, « La Débâcle »
  • Émile Souvestre, Poèmes
  • Édouard Turquéty, Poèmes
  • Émile Souvestre, Poème sur la mort de Cécile Souvestre

 

Après des études à Oxford et des lectorats à l’ENS et à la Sorbonne, David Steel, docteur ès lettres de l’université de Paris 7, a poursuivi sa carrière à l’université de Lancaster, Angleterre. Spécialiste de Gide, de la NRF, de Paul Desjardins et son groupe de Pontigny, il a écrit aussi sur la dramaturge et diariste brestoise Marie Lenéru, ainsi que sur Adah et Marie Souvestre.

 

« L’amitié peut produire des hasards littéraires heureux. Cette correspondance qui intéressera autant les amateurs du genre épistolaire que les chercheurs en est la preuve. »

ABPO, t.119, n°4/2012.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes