Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

La construction du social

Souffrance, travail et catégorisation des usagers dans l’action publique

Critiquant l’assimilation des approches constructivistes au relativisme ou au subjectivisme, cet ouvrage en propose une typologie, ensuite appliquée à l’étude des risques psychosociaux au travail : définition de la situation et de la pénibilité, carrière et étiquetage dans l’organisation des personnes « stressées » ou en « souffrance », institutionnalisation des catégories cliniques comme le stress, le burn out ou le syndrome de fatigue chronique. La construction du mal-être dans les métiers en contact avec un public (infirmières, policiers, travailleurs sociaux, machinistes, receveurs, etc.) est mise en connexion avec la perception stéréotypée des usagers, modifiant « par le bas » les politiques publiques.

2012

Marc Loriol

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Le Sens social

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 216 p.

ISBN : 978-2-7535-1828-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Les espaces du constructivisme
  • La construction des entités cliniques en santé mentale au travail (stress, fatigue, burn out, etc.)
  • La catégorisation des usagers dans les politiques publiques

Sociologue au CNRS (IDHE Paris I), Marc Loriol a travaillé sur les métiers de service de la fonction publique (médecins, infirmières, aides-soignantes, travailleurs sociaux, conducteurs de bus, policiers, diplomates) avec une interrogation sur le rapport au métier, la gestion collective des risques psychosociaux et le travail relationnel. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la fatigue et le stress au travail et sur les politiques sanitaires et sociales.

 

« Critiquant l'assimilation des approches constructivistes au relativisme ou au subjectivisme, cet ouvrage en propose une typologie, ensuite appliquée à l'étude des risques psychosociaux au travail : définition de la situation et de la pénibilité, carrière et étiquetage dans l'organisation des personnes " stressées " ou en " souffrance ", institutionnalisation des catégories cliniques comme le stress, le burn out ou le syndrome de fatigue chronique. »

Santé mentale, n°177, avril 2013

 

« en historicisant ces notions, Marc Loriol en permet un usage pertinent. […] il inscrit dans son temps, lorsque le néolibéralisme modifie les pratiques professionnelles, notamment dans la fonction publique dont il étudie plusieurs branches, et permet de mieux comprendre des phénomènes qui nous sont contemporains. »

Christian Chevandier, Le Mouvement Social, numéro 246, 2014/1

 

"Marc Loriol propose une construction théorique magistrale tout en étant très pédagogique dans son déploiement."

Travail et emploi, n°137.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes