Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La comtesse de Ségur

Ou l’art discret de la subversion

Pourquoi lit-on encore la comtesse de Ségur ? Parce que derrière la grand-mère catholique dévouée à l’édification de ses petits-enfants se cache une femme dont les ambitions littéraires ont vaincu le conservatisme familial. Parce que, grâce à cette image et à ses réseaux, elle a pu défendre la publication de textes beaucoup plus subversifs qu’il n’y paraît. Quelles idées politiques, religieuses, éducatives défendait-elle réellement ? Quel regard portait-elle sur son métier d’écrivain ? Partir à la recherche de la comtesse de Ségur, c’est redécouvrir l’un des auteurs les plus connus et les plus méconnus de la littérature française.

2012

Maialen Berasategui

filet

Domaine : Littérature | Littérature XIXe siècle

Collection : Mnémosyne

filet

Format : 17,5 x 25 cm
Nombre de pages : 224 p.

ISBN : 978-2-7535-1824-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Revue de presse

  • Pour une historiographie ségurienne
  • Une auteure à succès
  • Ultraconservatrice ou « ultramontaine » ? Constructions d’un imaginaire politique
  • Une foi peu orthodoxe

« Les projections de 1896 à 1914 fournissent un corpus sonore particulièrement hétérogène, riche de croisements. »

Histoires Littéraires, n°41

 

« (…) cette étude qui apporte un point de vue original sur un auteur que l’on croit bien connaître, mais dont beaucoup d’aspects restent encore à explorer. »

Guillemette Tison, Revue d’histoire littéraire de la France, vol.113, 2013/1

 

« C’est une approche d’historienne que propose Maialen Berasategui. Son étude porte moins sur l’œuvre de Ségur que sur le terreau qui l’a nourrie. Elle met l’accent pour l’essentiel sur l’importance du groupe familial et sur les positions catholiques de chacun. »

NIERES-CHEVREL Isabelle, Revue Clio n°38, 2013

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 septembre 2017

Presses Universitaires de Rennes