Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

La dimension spatiale des inégalités

Regards croisés des sciences sociales

Cet ouvrage rassemble des travaux de sciences sociales (géographie, histoire, sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation, urbanisme) étudiant la dimension spatiale d’un monde social traversé par les inégalités. Pour ce faire, les relations entre les espaces matériels, leurs usages et leurs significations sont comprises à la fois comme des contraintes et des ressources héritées, et comme des enjeux sociaux : en quoi l’appropriation, la catégorisation, la valorisation différentielle des espaces jouent-elles un rôle dans la production des inégalités sociales ?

2011

Isabelle Backouche, Fabrice Ripoll, Sylvie Tissot et Vincent Veschambre (dir.)

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Géographie
Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Géographie sociale

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 358 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1437-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Les enjeux de la catégorisation des espaces
  • Prescriptions politiques et conflits d’usages
  • Appropriations et valorisations de l’espace : quelles interactions ?
  • Groupes à faibles ressources et espaces dévalorisés : l’appropriation impossible ?

Isabelle Backouche est maîtresse de conférences en histoire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et directrice adjointe du centre de recherches historiques (CRH, UMR EHESS-CNRS 8558).

Fabrice Ripoll est maître de conférences en géographie à l’université Paris-Est-Créteil et chercheur au Lab’URBA (EA 3482).

Sylvie Tissot est professeure en sciences politiques à l’université Paris 8 et chercheuse au laboratoire Cultures et sociétés urbaines (CSU-CRESPPA, UMR CNRS 7217).

Vincent Veschambre est professeur en sciences sociales à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSAL) et chercheur au laboratoire RIVES (UMR CNRS 5600).

 

à lire : ceras-projet

 

« Cet ouvrage rassemble des travaux de sciences sociales (géographie, histoire, sociologie, anthropologie, sciences de l'éducation, urbanisme) étudiant la dimension spatiale d'un monde social traversé par des inégalités. »

VEI Actualité, n°375, février 2012

 

« Cet ouvrage collectif cherche à mettre en avant l’espace comme une dimension du social. En effet, en suivant les réflexions de Vincent Veschambre et Fabrice Ripoll, l’objectif affiché est double : interroger le lien entre catégorisation spatiale et catégorisation sociale […] et développer une approche dimensionnelle de l’espace et des sociétés. »

Espaces et sociétés, Recensions d’ouvrages, n°151, 2012/3

 

« Le mérite de cet ouvrage est bien de présenter des articles qui posent la question de savoir si c'est l'installation de populations qui déclenche la valorisation d'un espace ou si c'est une " intervention sur l'espace (aménagements divers, désenclavement) qui attire les groupes sociaux " dans certains espaces. Autant d'espaces témoins de la fabrique de la ville. »

Territoire en mouvement, n°17/18, vol.1, mars 2013

 

« "La dimension spatiale des inégalités" paraît plus évidente après consultation des nombreux exemples présentés. »

Mounir Hammouchi, Les cafés géo, 23 février 2015

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 juin 2016

Presses Universitaires de Rennes