Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Sous le régime du sabre

La gendarmerie en Algérie, 1830-1870

L’étude de la gendarmerie en Algérie permet d’approfondir les aspects institutionnels judiciaires et sociaux de la conquête et de la colonisation, mais aussi de saisir les intentions profondes du colonisateur. Les tâches confiées à la gendarmerie attestent des aptitudes et de la disponibilité de ce « corps d’élite ». En revanche, l’adaptation de l’arme au terrain algérien laisse à désirer lorsqu’il s’agit de lui donner les prérogatives ou les effectifs adaptés. De fait, l’Armée manifeste des réticences à son développement, appelé en revanche de ses vœux par les autorités civiles et judiciaires à qui elle donne pleine satisfaction.

Avec une préface de Gérard Guyon.
En coédition avec le Service historique de la Défense.

2011

Damien Lorcy

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Concours | Agrégation Histoire
Concours | Capes Histoire-Géographie

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 352 p.

ISBN : 978-2-7535-1467-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Gérard Guyon

Le cantonnement rapide de « l’élite de l’armée »

  • L’isolement progressif de la gendarmerie
  • La mise en place de la gendarmerie, ou l’Algérie dans un réseau de brigades déséquilibré
  • Le prix d’un recrutement de choix
  • Des relations ambiguës dans un cadre institutionnel étroitement défini

Labeur et misères de la gendarmerie d’Afrique

  • Un cadre légal inadapté aux missions de la gendarmerie en Afrique
  • Une mise en œuvre inégale des différentes prérogatives
  • L’insertion des gendarmes à défaut d’adaptation institutionnelle
  • Un manque d’ambition pour la greffe indigène

Damien Lorcy, docteur en histoire du droit (université Montesquieu-Bordeaux IV), est avocat. La thèse dont cet ouvrage est issu a obtenu le Prix littéraire de la Gendarmerie et le Prix du Cercle algérianiste.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 19 juillet 2018

Presses Universitaires de Rennes