Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les mouvements gaullistes

Partis, associations et réseaux, 1958-1976

L’UNR puis l’UDR n’ont pas rassemblé les différents affluents du fleuve gaulliste et c’est une multitude de mouvements, associations, comités, amicales et réseaux qui font la constellation gaulliste de 1958 à 1976. Sa direction nationale et son groupe parlementaire connaissent un profond rajeunissement au tournant des années soixante-dix. Le choc de l’élection présidentielle de 1974, provoqué par l’élimination de J. Chaban-Delmas, est le signe du malaise qui règne dans les rangs d’une UDR moribonde. J. Chirac rassemble alors le petit monde des compagnons et donne naissance au RPR, qui marque l’entrée dans l’arène électorale de quelques cadets passés par l’UDR-Jeunes comme N. Sarkozy.

2011

Jérôme Pozzi

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 392 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1469-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Le retour des mouvements gaullistes dans l’arène politique (1957-1958) : culture de la clandestinité et regain de l’action
  • L’Association nationale pour le soutien de l’action du général de Gaulle : un bastion d’inconditionnels
  • L’Union pour la nouvelle République (UNR) : organisation et pratiques du pouvoir
  • Crises et ruptures du compagnonnage gaulliste : des lendemains qui déchantent ?
  • L’UNR-UDT de 1965 à la veille des élections législatives de 1967 : une citadelle menacée
  • L’année 1967 et la famille gaulliste : vers l’après-de Gaulle
  • Le maquis des clubs gaullistes : essai de typologie à la fin des années soixante
  • Itinéraires des députés du groupe parlementaire gaulliste de 1958 à 1976
  • Les tribulations des gaullistes de gauche : entre atomisation groupusculaire et tentatives de recomposition partisane
  • Les gaullistes dans la tourmente de mai-juin 1968 : un noyau affaibli, des organisations périphériques renforcées
  • Georges Pompidou, Jacques Chaban-Delmas et le secrétariat général de l’udr (1969-1972)
  • L’Union des démocrates pour la République (UDR) de 1972 à 1974 : entre crispation idéologique et dérive conservatrice
  • La famille gaulliste de 1974 à 1976 : des chemins sinueux entre divisions et rassemblement

Professeur agrégé, docteur en histoire et chargé de cours à l’université Nancy 2, Jérôme Pozzi est chercheur associé au Centre régional universitaire lorrain d’histoire (CRULH) et à l’Agence nationale de la recherche (ANR). Il s’intéresse à l’histoire politique et culturelle de la France contemporaine et a participé à plusieurs ouvrages.

 

« Depuis ce 18 juin 1940 où le " gaulllisme " a surgi " hors de toute procédure ", il aura occupé le premier rang de la scène, sans avoir trouvé de définition patentée. Jérome Pozzi est donc le symbole de cette nouvelle génération d’historiens qui, fasciné par la découverte de l’efficience des réseaux, va étudier les mouvements gaullistes des années 1958-1976, non seulement armé d’une immense science factuelle et biographique, mais sans peur de conclure à l’opposé de ce qui a été écrit jusqu’à ce jour, sur le parti d’inconditionnels, surgi de nulle part, incapable d’initiatives et balloté au gré des crises de violence, qui ont été le lot des années 1958-1969. »

Histoire@Politique [En ligne], n°18, septembre-décembre 2012

 

« Le lecteur appréciera, enfin, la remarquable prosopographie du personnel parlementaire gaulliste, conduite sur toute la période et qui révèle des évolutions notables en terme de profils socioprofessionnels et générationnels. »

François Audigier, Revue française de science politique, vol62, n°5-6, 2012.

 

« […] Un important travail de synthèse sur une période du gaullisme souvent négligée. […] Des sources nombreuses et variées, très bien présentées. […] Un livre de référence dont la lecture sera utile à tous ceux qui souhaitent mieux connaître les milieux politiques de la Ve République. »

Revue du Nord, t-96, n°404-405, Janvier – Juin 2014.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 04 juin 2020

Presses Universitaires de Rennes