Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Des patrons aux managers

Les laboratoires de la recherche publique depuis les années 1970

Cet ouvrage examine comment les transformations profondes du système français de recherches travaillent conjointement l’organisation, les activités et la culture des laboratoires académiques, des années 1970 aux années 2000. L’auteur a mené une enquête d’un an dans trois laboratoires de sciences de la vie et exploré, au moyen d’archives et d’entretiens, les dynamiques microsociologiques du changement. Croisant sociologie des professions, sociologie des organisations et études sociales sur les sciences, l’auteur analyse les changements majeurs des stratégies individuelles et collectives, des modes d’exercice de l’autorité, ainsi que des formes de coopération dans les laboratoires académiques.

Avec une préface de Christine Musselin.

2011

Séverine Louvel

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Sociologie
Sciences | Histoire des sciences et des techniques
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Res Publica

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 164 p.

ISBN : 978-2-7535-1405-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 15,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

    Préface de Christine Musselin

  • Stratégies scientifiques et projets de développement
  • Recrutement et carrières
  • Financements contractuels, accès et gestion collective
  • Dispositifs d’évaluation des équipes et des chercheurs
  • Doctorat et transformation de la culture académique

Séverine Louvel est sociologue, maître de conférences à l’institut d’Études politiques de Grenoble et chercheure au laboratoire PACTE (UMR CNRS et université de Grenoble). Elle développe une sociologie des professions scientifiques et des organisations de la recherche. Elle travaille actuellement sur les scripts de carrière des universitaires, sur les politiques d’évaluation de la recherche en Europe, enfin sur l’institutionnalisation des nanosciences et nanotechnologies.

 

« Le livre de Séverine Louvel offre un développement particulièrement intéressant à cet ensemble de travaux en se focalisant sur un type d’institution au carrefour des bouleversements ayant touché l’enseignement supérieur de la recherche. »

Pierre Bataille, Lectures, 25 août 2011
 
 
 
« Séverine Louvel nous présente son travail dans un livre (…) au style alerte, agrémenté de réjouissants verbatims, et dénué de toute pesanteur académique. Par ailleurs, le but qu’elle s’est fixé est a priori passionnant : voir en quoi et de quelle manière les profondes mutations du système de l’enseignement supérieur et de la recherche on réellement impact les briques de base essentielles que constituent, en France, les laboratoires. »

Gérer & Comprendre, n°106, Décembre 2011
 
 
 
« Cette enquête éclaire les changements majeures des stratégies individuelles et collectives, des modes d’exercice de l’autorité ainsi que des forme de coopération au sein des laboratoires.
Un livre essentiel tandis que les systèmes français de recherche et d’enseignement supérieur entre dans une nouvelle ère. »
 
L’OURS, n°411, Septembre - Octobre 2011

 

« Fondé sur une étude de laboratoires aux bornes historiques inhabituellement éloignées, l’ouvrage de Séverine Louvel produit un éclairage empirique bienvenu sur l’ordre et le changement institutionnels qui informent le travail des scientifiques. »

JOUVENET Morgan, Sociologie du travail, n°55, 2013

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 14 novembre 2019

Presses Universitaires de Rennes