Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les noblesses normandes

XVIe-XIXe siècle

De la fin du XVe siècle jusqu’à la chute de la monarchie, la Normandie est la province de France qui compte parmi les plus fortes densités nobiliaires. Cet ouvrage étudie ces noblesses normandes, au pluriel, notamment au regard des multiples particularités régionales ou locales, économiques ou politiques. La confrontation des recherches historiques récentes permet de montrer la variété des situations que rencontrent ces groupes nobiliaires (en matière d’effectifs, d’implantations géographiques, de densités, etc.), quant à leur condition juridique originale suivant la coutume de Normandie, à leurs positions culturelles et leurs adhésions religieuses.

Colloque de Cerisy.

2011

Ariane Boltanski et Alain Hugon (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire moderne
Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 392 p.

ISBN : 978-2-7535-1314-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • État des recherches : le fait nobiliaire en Normandie
  • Noblesses engagées, noblesses protestantes et noblesses dissidentes
  • Mobilités nobiliaires et frontières sociales en Normandie
  • Culture de la noblesse, noblesse de culture
  • Noblesse et puissance sociale

Ariane Boltanski est maître de conférences à l’université Rennes 2 et auteur d’un livre sur Les ducs de Nevers et l’État royal (c. 1550-c. 1600), Genève, Droz, 2006.

Alain Hugon est professeur à l’université de Caen. Il enseigne l’histoire de la Normandie sous l’Ancien Régime.

 

« L’ouvrage contribue à une meilleure connaissance de la diversité régionale de la noblesse »

MEYZIE Vincent, Annales- Histoire, Sciences Sociales, Octobre-Décembre 2013

 

« Cette noblesse nombreuse a longtemps été peu connue, ce qu’A. Hugon explique bien dans son introduction, en revenant sur les raisons du long désintérêt de l’historiographie normande pour la période moderne, à laquelle les érudits et historiens du XIXe et de la première moitié du XXe  siècle préfèrent la période de la formation et de l’âge d’or du duché. »

Élie Haddad, Revue d’Histoire moderne et contemporaine, numéro 59, 2012

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 17 septembre 2021

Presses Universitaires de Rennes