Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

L’éducation des mères

Olympe Gevin-Cassal, inspectrice générale de l’enfance (1859-1945)

À partir des archives personnelles d’Olympe Gevin-Cassal, inspectrice générale de l’enfance, et de nombreux autres documents, Geneviève Lefort retrace l’itinéraire d’une femme hors du commun. Olympe Gevin-Cassal a joué un rôle de pionnière dans la mise en œuvre de la politique de la petite enfance sous la Troisième République. Les divers aspects de sa personnalité apparaissent au cours de l’ouvrage : on y croise l’épouse et la mère, la femme de lettres et ses chroniques sociales dans La Fronde, la républicaine, la féministe. Et aussi l’hôtesse d’un modeste grenier de banlieue où se rencontraient écrivains, artistes, journalistes, hommes politiques, hauts fonctionnaires et amis sincères.

Avec une préface de Linda Clark.

2011

Geneviève Lefort

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Archives du féminisme

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 290 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-1358-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Linda Clark

  • Une jeunesse mouvementée
  • La période Nadar
  • L’inspectrice générale
  • Sur le terrain
  • Olympe Gevin-Cassal et l’éducation
  • La femme

Née en 1922, Geneviève Lefort, après des études supérieures en biologie, se consacre à ses nombreux enfants. Puis elle se réoriente dans les techniques de documentation (INTD), et obtient à L’ENS de Saint-Cloud un poste d’ingénieur d’études pour assurer la création puis le fonctionnement d’un centre de documentation sur l’éducation.

 

« Ce n'est pas un livre de souvenirs, mais un travail d'historien écrit par la petite-fille de cette femme hors du commun. »

L'Ours, avril 2012

 

« La lecture de ce livre permet de plonger très concrètement dans l’univers d’Olympe Gevin-Cassal. »

Recherches Féministes, Comptes rendus, vol. 25, n°2, 2012

  

« Dans cet ouvrage fort intéressant qui nous éclaire sur l’itinéraire privé et public d’une femme de la classe moyenne, Geneviève Lefort a pris soin de ne pas se laisser entraîner par son affection pour sa grand-mère […]. La lecture est stimulante, car elle explore des thèmes déjà abordés : la maternité, l’allaitement, les politiques de la petite enfance et l’éducation, à l’aune de la conception qu’avait Olympe Gevin-Cassal de la place et du rôle des femmes dans la société. »

Clio, n°36, 19 avril 2013

 

« Geneviève Lefort offre au lecteur un portrait très vivant et documenté de cette femme hors-pair que fut sa grand-mère. En presque trois cent pages denses, agrémentées de photographies et d’extraits de correspondance, sont retracés les parcours familiaux, littéraires et professionnels d’une femme qui, animé d’une forte volonté, à dû –nécessité oblige-, trouver dans une activité rémunérée de quoi subvenir aux besoins de sa famille. »

Catherine Rollet, Annales de démographie historique, n°123, 2012/1

 

« Geneviève Lefort restitue avec ce livre, joliment illustré, une figure de femme professionnelle qui mérite notre attention. La diversité de la documentation réunie donne à voirles facettes aussi bien publiques que privées de ses engagements en faveur d’une meilleure éducation des mères. »

Rebecca Rogers, Travail, genre et sociétés, numéro 31, avril 2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes