Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Topographies romanesques

Cet ouvrage étudie l’espace romanesque tel qu’il se donne à voir dans l’œuvre à travers l’ancrage géographique du récit et la configuration spatiale du monde qu’il dépeint. Dans la mesure où, de par sa nature littéraire, le monde représenté consiste uniquement en la mention et en la description de lieux, l’espace romanesque constitue, de fait, toute la réalité dans laquelle se meuvent les personnages : loin de fournir le seul cadre de l’intrigue, il est au fondement de l’univers fictionnel. Comment le constitue-t-il ? Quel sens donner dès lors aux notions d’espace mais aussi d’univers, de lieu ou de pays dans le cadre du roman et comment les décliner pour l’étude de la topographie fictionnelle ?

En coédition avec les Presses de l’université du Québec.

2011

Audrey Camus et Rachel Bouvet (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature générale

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 254 p.

ISBN : 978-2-7535-1308-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 15,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Explorer
  • Arpenter
  • Parcourir
  • Façonner
  • Émergences
  • Ancrages
  • Divergences

Audrey Camus est professeure de littérature française contemporaine au département d’études françaises du Collège militaire royal du Canada, membre associée du Centre d’études sur le roman des années cinquante au contemporain de Paris III, de La Traversée et du centre Figura de l’UQÀM.

Rachel Bouvet
est professeure au département d’études littéraires de l’université du Québec à Montréal, responsable de l’Atelier québécois de géopoétique, La Traversée, et membre de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire.

 

à lire : nonfiction

« Géographie, cosmographie, cartographie, chorographie, topographie… Que de « graphies » dans le champ des études de la terre, de sa surface, de ses représentations ! Ayant pris conscience du potentiel caché dans le graphein de la terre, les littéraires se sont eux-mêmes intéressés à la géographie et à ses déclinaisons. Cela a contribué à amorcer un « tournant spatial » impliquant a la fois les sciences humaines et les études littéraires. Cela a inspiré toute une série d’initiatives stimulantes. L’une des dernières en date est un excellent volume collectif dirigé par Audrey Camus et Rachel Bouvet qui a paru aux Presses Universitaires de Rennes et aux Presses de l’Universités du Québec en 2011 : Topographies romanesques. »

Revue de littérature comparée, Comptes rendus, n°343, 2012/3

 

« Les recherches réalisée dans l’intersection du discours de la géographie et de la littérature vont sûrement s’imposer, dans les prochaines années, comme un domaine important des études littéraires (…). L’apogée de cet état des lieux se trouve dans les études sur la définition des enjeux critiques d’une topographie dont les frontières restent floues. »

Histoires Littéraires, Comptes rendus du n°41

 

« En plaçant la « fabrique de l’espace romanesque » au centre de la théorie narrative, Camus et Bouvet signent une contribution rigoureuse et originale qui trouvera aisément sa place à côté des ouvrages très remarqués de Bertrand Westphal et de Franco Moretti. »

The French Review

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 mars 2020

Presses Universitaires de Rennes