Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Peinture et philosophie

Un essai de phénoménologie comparée

André Stanguennec analyse les rapports entre peinture et philosophie modernes, depuis la peinture romantique allemande, l’impressionnisme et l’abstraction, jusqu’au ready-made, à l’art conceptuel et aux pratiques photographiques ou vidéofilmiques contemporaines. À cette fin, il met en œuvre trois démarches articulées : une philosophie de la culture (Cassirer, Panofsky, Goodman) ; une pensée dialectique (Hegel, Danto, Jameson) ; une phénoménologie de l’art (Husserl, Heidegger, Gadamer, Sartre, Merleau-Ponty). En esquissant une histoire phénoménologique de la peinture moderne, ce livre tente de penser l’émergence de ce qui serait une nouvelle volonté d’art (Kunstwollen).

2011

André Stanguennec

filet

Domaines : Art | Esthétique et philosophie de l'art
Art | Arts contemporains
Art | Peinture

Collection : Æsthetica

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 228 p.

ISBN : 978-2-7535-1268-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Peindre et philosopher contre l’opinion

  • Iconographie, iconologie et « volonté d’art » (Kunstwollen)
  • Opinion commune, peinture et philosophie moderne
  • Représentation, figuration, abstraction
  • Significations iconiques et significations plastiques
  • Plasticité passive et plasticité active

Les correspondances entre peindre et philosopher

  • Importance de l’opinion privée et publique dans la modernité
  • Première correspondance phénoménologique entre peindre et philosopher : critique des images doxiques de représentation
  • Deuxième correspondance phénoménologique : actualiser et recentrer les virtualités de l’opinion
  • Troisième correspondance phénoménologique : une collaboration et un échange possibles entre peintre et philosophe

Deux orientations cognitives de la peinture moderne

  • Particularités et limites phénoménologiques de ces courants cognitifs
  • Peintures d’essences exactes et peintures d’essences morphologiques
  • Peintures d’essences progressives et peintures d’essences régressives

Brève histoire phénoménologique de la peinture moderne

  • Caractères historiques de la peinture moderne selon Hegel
  • Deux exemples de résistance à l’irréligiosité de la peinture moderne : la peinture romantique allemande et le mysticisme de Kandinsky
  • La peinture moderne affranchie de la religion : le cogito de Manet
  • De Manet aux avant-gardes
  • Des avant-gardes aux postmodernes

De la peinture postmoderne vers un art post-postmoderne : une double déspécification

  • Les limites de l’art postmoderne dans l’analyse d’A. Danto
  • Fin, suspens ou reprise d’une histoire mondiale de l’art ?
  • La déspécification matérielle de l’art post-postmoderne
  • La déspécification dispositionnelle de l’art post-postmoderne

André Stanguennec est professeur émérite à l’université de Nantes et directeur de recherche. Ses travaux portent sur Hegel, l’idéalisme allemand et l’herméneutique contemporaine envisagée sous l’angle du symbolisme de la culture (S. Mallarmé, E. Cassirer, H.-G. Gadamer) ainsi que sur la constitution de la pensée dialectique aujourd’hui.

 

Vous pouvez lire l'article avec le lien ci-joint:

Baldine Saint Girons, Revue philosophique, 2014-4, page 567.

www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RPHI_144_0539

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 30 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes