Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les récidivistes

Représentations et traitements de la récidive, XIXe-XXIe siècle

Derrière l’apparente neutralité de la qualification juridique, cet ouvrage se propose de redonner aux « récidivistes » une dimension historique. Il analyse la consolidation de cette catégorie au XIXe siècle, les raisons et les effets de sa permanence par l’apport de l’histoire, de la sociologie et du droit. C’est au prix d’une telle discussion interdisciplinaire que les enjeux liés à la récidive peuvent être mis à jour et éclairés dans leur actualité.

Avec une préface de Pierre Truche.

2011

Jean-Pierre Allinne et Mathieu Soula (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Droit
Histoire | Justice et déviance

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 288 p.

ISBN : 978-2-7535-1225-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Pierre Truche

  • Regards croisés sur la récidive et les récidivistes, XIXe-XXe siècle
  • Traiter la récidive et le récidiviste, XIXe-XXe siècle
  • Une nouvelle obsession ? Perspectives contemporaines

Mathieu Soula est maître de conférences en histoire du droit à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, chercheur au LaSSP (IEP, Toulouse).

Jean-Pierre Allinne est professeur d’histoire du droit à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, il est directeur du PRHAL-CECL.

 

« L’ouvrage souligne l’impact qu’ont à nouveau depuis l’an 2000 la récidive et l’exploitation de la peur sociale dans le renforcement étatique de la surveillance et le retour des peines éliminatoires. »

L’Histoire, n°367, septembre 2011

 

« Cet ouvrage collectif, paru dans la belle série « Justice et Déviance » dirigée par l’historien Frédéric Chauvaud, vient combler une lacune. L’historiographie souffrait encore de zones d’ombre, accentuées par le caractère dominant de lectures expertes et instrumentales dénuées de la distance critique requise. Ce livre contribue à les éclairer en traitant, comme son sous-titre l’indique, de représentations (populaires mais aussi savantes) et de traitements (politiques et pratiques pénales), mais également, à l’articulation des deux, de la récidive en tant que problème public. Outre les études de cas parfois passionnantes qu’il propose, ce dernier bénéficie d’un jeu de renvois, y compris implicite, entre présent et passé qui confère à sa lecture une troublante actualité. »

Revue française de science politique, Comptes rendus, Vol. 62, n°5-6, 2012

 

« Ce volume […] peut, fait rare pour une publication d’actes, être lu comme un ouvrage unique car il est construit autour d’une problématique commune forte, tout en traitant tous les aspects de la récidive. »

Fabienne Giuliani, Revue d’Histoire moderne et contemporaine, numéro 59, 2012

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 novembre 2018

Presses Universitaires de Rennes