Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Zola d'Ouest en Est

Le naturalisme en France et dans les deux Allemagnes

Ce livre inscrit la réception de Zola dans le contexte de la Guerre froide. Utilisant une approche comparatiste qui confronte les réceptions croisées dans les deux Allemagnes, Aurélie Barjonet nous offre une relecture originale qui permet d’évaluer l’impact posthume de Zola, intellectuel et écrivain. Elle met au jour les obstacles auxquels son œuvre s’est heurtée dans la critique de la seconde moitié du vingtième siècle. Si les contradictions inhérentes à l’œuvre ont été le moteur de la création zolienne, elles expliquent aussi l’aventure de sa réception. On peut penser que cette réception a joué un rôle important dans l’évolution de la critique moderne.

2010

Aurélie Barjonet

filet

Domaines : Littérature | Littérature XIXe siècle
Littérature | Littérature XXe siècle
Langues et civilisations | Études germaniques

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 282 p.

ISBN : 978-2-7535-1178-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Zola au lendemain de la Seconde Guerre mondiale : un patrimoine démocratique
  • Du « mauvais réaliste » au « réaliste malgré lui » (RDA, 1949-1956)
  • La réhabilitation de Zola en « novateur » (RDA, 1956-1978)
  • Étude croisée des deux réceptions allemandes et de la réception française (1949-1978)

Aurélie Barjonet est maître de conférences en littérature comparée à l’université de Versailles-St-Quentin et membre du centre d’Histoire culturelle des Sociétés contemporaines de cette université.

 

« Elle sait rappeler, au fur et à mesure de son étude, les événements politiques, les différentes positions et leurs motivations, les différentes politiques culturelles, en analysant toujours les liens existant entre réception et politique culturelle, la culture, en RDA particulièrement, mais pas seulement, devant servir à l’édification d’une société. On lui sait gré d’avoir rejeté en notes une documentation particulièrement riche, qui témoigne d’un travail énorme et bien dominé de lectures. »
Colette Becker, Les amis d’Emile Zola

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes