Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La complainte et la plainte

Chanson, justice, cultures en Bretagne (XVIe-XVIIIe siècles)

En croisant 2 200 chansons en langue bretonne et près de 600 dossiers d’affaires criminelles du XVIe au XVIIIe siècle, Éva Guillorel brosse un tableau inédit de la société et de la culture d’un peuple. Vaste travail historique sur la littérature orale, il associe le regard des magistrats et celui des simples gens qui témoignent devant eux, le regard des chanteurs et chanteuses et celui des lettrés. Ce livre est un monument à la Bretagne et à son histoire, mais aussi le guide incontournable pour étudier toutes les sociétés dans lesquelles une tradition orale existe ou a existé.

Avec un CD mixte audio (24 chansons, 60 min.) et rom (annexes).

En co-édition avec Dastum et le Centre de recherche bretonne et celtique.
Préface de Joël Cornette.

Ballads and Complaints
Folksongs, justice, cultures in early modern Brittany

By comparing Breton songs from the oral tradition and judicial archives, Éva Guillorel renews our historical knowledge of Breton society between the sixteenth and the eighteenth centuries. Her study explores a large field of research including material culture, social and political behaviour, mobility of people and ideas and religious attitudes. Book/CD in French.

2010

Éva Guillorel

filet

Domaines : Histoire | Histoire moderne
Langues et civilisations | Études bretonnes et celtiques

Collection : Hors collection (histoire)

filet

Format : 22 x 28 cm
Nombre de pages : 592 p. + CD mixte audio/rom

ISBN : 978-2-7535-1142-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 39,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Joël Cornette

La chanson de tradition orale en langue bretonne et l’histoire : sources et méthodes

  • La chanson de tradition orale, source pour l’histoire ? Bilan historiographique
  • Analyse du corpus et critique des sources
  • Méthodologie : l’analyse historique des complaintes en langue bretonne
  • Mise en application d’une méthodologie : trois études de cas

La confrontation entre sources orales et sources écrites : complaintes et archives judicaires

  • La validité d’une comparaison entre complaintes en langue bretonne et archives judiciaires
  • Complaintes et archives criminelles : un discours différencié
  • Trois exemples de comparaisons entre complaintes et archives judiciaires

Comportements, cultures et sensibilités en Bretagne : la chanson, source pour l’histoire

  • Représentations de soi, représentations de l\'autre : codes, hiérarchies et conflits sociaux
  • La circulation des hommes et des informations : mobilité et ouverture
  • L’Église, les saints, la mort : sensibilités et comportements religieux
  • Discours sur le passé et cultures politiques : de l’histoire à la mémoire

Éva Guillorel, agrégée d’histoire, a suivi un triple cursus d’études universitaires (histoire, ethnologie, langues et cultures celtiques). Elle présente dans cet ouvrage, version remaniée de sa thèse de doctorat d’histoire, le résultat de ses recherches interdisciplinaires. Après un postdoctorat à l’Université Harvard, elle est actuellement chercheuse postdoctorale à l’Université Laval au Québec. Elle a obtenu en 2010 le Prix Bretagne Jeune Chercheur.

 

« C’est évidemment un monument à la Bretagne et à son histoire, mais aussi le guide incontournable pour étudier toutes les sociétés dans lesquelles une tradition orale existe ou a existé. »

 
Lizher’Minig, n°25, février 2011


« Eva Guillorel a étudié 2 200 chants en breton (gwerzioù). Souvent très fidèles à la réalité, ils éclairent l'histoire bretonne du XVIe au XVIIIe siècle. »

 
Entretien accordé à Gilles Kerdreux pour Ouest-France, 11 novembre 2010


« Les gwerziou, chants populaires en langue bretonne, ont été recueillis depuis le XIXe siècle par des érudits et historiens conscients de leur importance dans la culture orale bretonne, mais il en revenait à Eva Guillorel d’analyser de façon critique et approfondie cette source et de montrer ainsi tout l’intérêt qu’elle apporte à l’étude de la Bretagne rurale de la Renaissance au siècle des Lumières. »

 
Marie-Yvonne Crépin, Société archéologique et historique d’Ille-et-Vilaine, Tome CXV, 2011
 
« Au cœur de toute cette production se trouvent les gwerzioù : un corpus étonnant de chansons qui mettent en vedette la vie d’hommes, de femmes et d’enfants, artisans et paysans, petit peuple et noblesse face à la tragédie, la perte, la violence et la mort. Comme tel, le sujet transcende les frontières de la Basse-Bretagne pour prendre une valeur universelle. L’application des outils de recherche suggère que la méthodologie mise au point par Éva Guillorel aura aussi des répercussions bien au-delà du contexte spécifique de la Basse-Bretagne et que désormais cet ouvrage de référence fera partie de la trousse de tout chercheur qui s’intéresse aux traditions orales. »

Marcel Bénéteau, Rabaska, volume 11, 2013

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 26 juin 2019

Presses Universitaires de Rennes