Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La cuisine du peintre

Scène de genre et nourriture du Cinquecento

Au croisement de l’anthropologie et de l’histoire de l’art, ce texte analyse les liens entre peinture et nourriture, mis en perspective dans la culture italienne du Cinquecento. Basé sur un riche corpus iconographique et un ensemble de textes artistiques, ce livre tire son originalité de l’exploitation de toute une production littéraire et théâtrale de la Renaissance ayant trait à la nourriture, mais aussi de traités de diététiques, de livres de cuisine et de textes relatifs à la théorie des humeurs.

Coédition avec les presses universitaires François-Rabelais.

2010

Valérie Boudier

filet

Domaines : Histoire | Histoire médiévale
Art | Histoire de l'art
Sciences humaines et sociales | Anthropologie
Art | Peinture

Collection : Tables des hommes

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 372 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-1129-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

De nouveaux sujets

  • Trois artistes et un thème
  • Titres, descriptions, interprétations
  • Acclimatation des modèles flamands

L’étalage alimentaire et ses plaisirs

  • Copies, reprises et séries chez Vincenzo Campi
  • Plaisirs alimentaires

Plaisirs de table

  • Le temps du repas
  • Quels aliments au menu ? Hiérarchie et diététique
  • Les lieux du repas

La cuisine, sujet archétypal du genre

  • Lorsque l’ustensile sort de la cuisine
  • Personnel de cuisine et préparations
  • L’art de cuisiner

Des peintures troublantes

  • Une peinture de l’obcène
  • Ruralité et débordements lubriques
  • La viande et ses représentations
  • D’une boucherie à l’autre

Valérie Boudier est historienne de l’art et docteure de l’École des hautes études en sciences Sociales de Paris (EHESS). Rattachée au centre d’Histoire et Théorie des Arts (CEHTA), elle travaille actuellement sur les contenus spirituels des tableaux alimentaires au lendemain de la Contre-Réforme. Son prochain ouvrage portera sur les enjeux théoriques et plastiques des natures mortes de viande des XVIe et XVIIe siècles, dans l’art occidental.

 

« Examinant les liens entre peinture et nourriture, l’ouvrage est bâti sur l’exploitation d’une production littéraire et théâtrale ayant trait à la nourriture, mais aussi de livres de cuisine, de traités de diététiques. En cela, il doit pouvoir trouver sa place dans le corpus « culture générale des gourmands », tout en étant à l’évidence, plutôt réservé aux érudits, aux spécialistes de la Renaissance et aux étudiants en histoire de l’art. Toutefois, par la qualité de l’iconographie et par une écriture certes savante, mais plaisante, il s’adresse aussi à l’homme curieux, cher à Diderot et aux Encyclopédistes. »
LAFON Bernard, Papilles, n°36.
 


« passionnant, bien édité, bien illustré (...) je lui souhaite un grand succès. Les PUR font un magnifique travail de mise à disposition du grand public de travaux de recherche approfondis et... lisibles, ce qui ne va pas toujours de soi. »
PITTE Jean-Robert, président de la société française de géographie. Ex-président de l'université Paris IV.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 20 avril 2017

Presses Universitaires de Rennes