Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’École d’État conquiert la France

Deux siècles de politique scolaire

Cet ouvrage porte à la fois sur le développement de la scolarisation et sur les transformations de l’organisation scolaire entre le début du 19e siècle et aujourd’hui. L’accent est mis sur les déterminations internes à l’institution scolaire ainsi que sur des déterminations externes (actions des villes, des milieux patronaux, des partisans de l’éducation nouvelle, etc.). Il offre également une vue d’ensemble sur les aménagements du système scolaire dans le contexte nouveau de crise de l’emploi des trente dernières années et un bilan de la relation entre les objectifs des réformes des années 1959-1967 et l’état de la scolarisation à la fin du 20e siècle.

2010

Jean-Michel Chapoulie

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Éducation

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 616 p.

ISBN : 978-2-7535-1038-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Genèse de l’organisation et des problèmes du système scolaire de la Troisième République

  • Théories indigènes de l’école et principes d’organisation du sytème scolaire au XIXe siècle : une vue d’ensemble
  • Vers une culture primaire
  • Une nouvelle forme de scolarisation : les enseignements intermédiaires, 1830-1886
  • L’école peut-elle préparer au travail (1830-1880) ?
  • La scolarisation dans les établissements secondaires jusqu’au début de la IIIe République

Les scolarisations prolongées sous la IIIe République

  • L’organisation scolaire de la IIIe République et la croissance de la fréquence des scolarisations prolongées : une vue d’ensemble
  • Une organisation tournée vers la croissance des effectifs scolarisés
  • Une question débattue au début du XXe siècle : le respect de l’obligation scolaire
  • Un « évènement » et son écho : l’enquête parlementaire de 1898 sur l’enseignement secondaire masculin
  • Une organisation autonome pour les enseignaments à finalités professionnelles (1860-1940)

L’égalité à l’œuvre : vers la réforme de l’organisation scolaire

  • Une découverte des inégalités devant l’école (1880-1922)
  • Les limites des politiques scolaires ministérielles possibles dans les années vingt : entre Léon Bérard et François Albert
  • L’élaboration d’une réforme
  • Des réformateurs sur le terrain : les expérimentations préliminaires à la réforme, 1936-1939 et 1945-1951
  • Des conditions nouvelles pour une réforme (1944-1958)
  • Les transformations du sytème scolaire sur le terrain de la IIIe à la Ve République
  • Les paradoxes de la réalisation de la réforme de l’organisation scolaire sous la Ve République

Après la réforme de l’organisation des filières scolaires

  • Découvertes et redécouvertes des inégalités de scolarisation
  • L’école, la formation de la main-d’œuvre et la crise de l’emploi
  • Après la réforme du collège : la redéfinition de l’organisation scolaire dans un contexte renouvelé (1967-2000)
  • Une vue d’ensemble rétrospective sur les évolutions de la scolarisation

Professeur émérite à l’université Paris 1, Jean-Michel Chapoulie a publié des ouvrages sur l’école en France, sur l’histoire et les démarches des sciences sociales en France et aux États-Unis.

 

« […] Il nous livre ici la synthèse de ses recherches dans un ouvrage fondamental : on ne pourra plus écrire sur l’histoire de notre enseignement depuis 1802 sans le lire et le méditer. »

Antoine Prost, Vingtième Siècle, 2011/3


« En s’inspirant de la tradition sociologique de Chicago, Jean-Michel Chapoulie explique l’essor des formes de scolarisation prolongée en France. Il rend compte de la croissance de l’offre scolaire en ne s’intéressant pas seulement aux politiques publiques mais surtout au fonctionnement des institutions locales. »

Clémence Cardon-Quint, La Vie des Idées, 22 août 2011
 
« L’histoire de l’enseignement ne peut être correctement appréhendé dès lors qu’on en privilégie un des aspects, qu’il soit économique ou social.
Si certains conservaient l’illusion de la possibilité de mettre en œuvre une réforme globale et rapide de l’école, ils sortiront perplexes de la lecture de l’ouvrage de J.-M. Chapoulie. » 
Cahiers Jaurès, Lectures. N° 201 – 202, Juillet – Décembre 2011
 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 septembre 2019

Presses Universitaires de Rennes