Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La chair des prétoires

Histoire sensible de la cour d’assises, 1881-1932

Fondé sur le dépouillement de très nombreux récits de procès, cette étude constitue le premier ouvrage historique sur le fonctionnement, de l’intérieur, de la cour d’assises. Cette histoire s’avère essentielle pour comprendre la justice pénale contemporaine, à condition de se montrer attentif au cadre, à l’atmosphère, aux contraintes d’espace et de temps, au rituel judiciaire, aux plaies de la société perçues comme des blessures individuelles. Frédéric Chauvaud entend ici sortir l’histoire de la cour d’assises des approches strictement juridiques ou politiques, pour la placer sur le terrain du sensible.

2010

Frédéric Chauvaud

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Droit
Histoire | Justice et déviance

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 384 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-1097-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Le théâtre des assises

  • La scène judiciaire
  • L’invention du « drame judiciaire »
  • La Justice au grand jour

Les langages judiciaires

  • Façons de dire
  • Des gestes et des larmes
  • Le jeu des regards

Le drame judiciaire

  • Des héros sans grandeur
  • Les fautes capitales
  • L’insondable mystère

Frédéric Chauvaud, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Poitiers, responsable de l’équipe "sociétés conflictuelles" du Gerhico-Cerhilim est spécialiste de l’histoire de la justice et de la violence. Il a notamment publié Justice et déviance à l’époque contemporaine (2007), L’Effroyable Crime des sœurs Papin (2010) et dirigé Corps saccagés, une histoire des violences corporelles (2009).

 

« A l’intérieur de tout rituel judiciaire, il (l’auteur) parvient à diagnostiquer les blessures dont souffrent celles et ceux que l’on juge ou qui sont leurs victimes. Car ces témoignages de chair et de sang manifestent les plaies de la société toute entière. En un mot, du microcosme judiciaire, le livre de Frédéric Chauvaud parvient à faire surgir un macrocosme social. Mais l’essentiel tient au résultat. Les historiens se régaleront en effet à consulter le merveilleux lot de références que donne un livre que sa qualité d’écriture rend passionnant. »
André Rauch, Cultures & Sociétés, n°17, janvier 2011.  

« Très original dans son approche, rédigé d'une plume alerte et humaine, cet ouvrage deviendra un classique de l'histoire judiciaire. Pour la première fois, il éclaire les rouages de la juridiction la plus célèbre du système pénal. En renonçant à la réduction statistique ou pénale de l'histoire du droit de punir, Frédéric Chauvaud écrit l\'histoire sensible du crime et des châtiments. »
L'Histoire, n°359, dec. 2010.

« Les historiens se régaleront à consulter le merveilleux lot de références d’un livre que sa qualité d’écriture rend passionnant. De la chair des prétoires naît la sensualité de la lecture ; « le plaisir du texte », écrivait naguère Barthes. »
Vingtième siècle n°109, 2011/1.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 05 mars 2021

Presses Universitaires de Rennes