Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Photogénie du désir

Michael Powell et Emeric Pressburger 1945-1950

Les films de Michael Powell (avec le scénariste Emeric Pressburger) interrogent le supposé réalisme de l’image cinématographique : ils perpétuent et enrichissent la réflexion sur le concept de photogénie défini par les premiers théoriciens du cinéma. Comment la narration et la représentation y sont-elles suspendues ou défaites ? Pourquoi leur vision est-elle si poignante ? Comment qualifier la singularité de la poétique powellienne ? L’analyse des films met au jour une esthétique du débordement que révèlent la dialectique du trompe-l’oeil, l’expressionnisme en Technicolor et la virulence d’énoncés au pouvoir inattendu.

Avec une préface de Raoul Ruiz.

2010

Natacha Thiéry

filet

Domaines : Art | Arts du spectacle
Art | Histoire de l'art
Art | Cinéma

Collection : Le Spectaculaire Cinéma

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 326 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-0964-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Raoul Ruiz

Photogénie et invention d’un monde

  • Au-delà du réalisme, la photogénie
  • Images spéculaires
  • Spectaculaire

Larger than life : une esthétique du débordement

  • Archers et l’expressionnisme
  • Conte, légende, mythe : la fiction cinématographique dédoublée

Péril du désir : une érotique cinématographique

  • États de femme
  • Avatars de fantômes
  • La mort à l’œuvre

Natacha Thiéry est maître de conférences en esthétique du cinéma à l'université Paul-Verlaine de Metz. Elle est l'auteur de Lubitsch, les voix du désir. Les comédies américaines, 1932-1946. Ses recherches portent notamment sur les processus par lesquels le cinéma rend sensible l'invisible et, singulièrement, pense et reconfigure le désir, mais aussi sur le travail de cinéastes intranquilles ou hétérodoxes tels que Watkins, Eustache ou Cavalier.

 

- Le blog de Patrick Brion, France 2 :

"Côté  livre, l’ouvrage de Natacha Thiéry « Photogénie du désir Michael Powell et Emeric Pressburger 1945-1950 » est particulièrement intéressant. Et – on peut le dire – dès sa couverture où l’on trouve à la fois une superbe photo de fondu enchaîné extraite du « Narcisse noir » et l’indication dans le titre que l’auteur ne se contentera pas de ne parler que de Michael Powell, mais qu’elle n’oubliera pas son alter ego, Emeric Pressburger, régulièrement relégué dans l’ombre dans les habituels ouvrages..."

Lire la suite...

- « Sortie d’un remarquable livre de Natacha Thiéry »
Le point.fr

- « Et toujours ce livre respire un amour débordant pour le cinéma de ces deux archers anglais... »
Edouard Waintrop (blogs cinoque)

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes