Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

De Kipling à Rushdie

Le postcolonialisme en question

Cet essai propose une étude critique d'œuvres littéraires de langue anglaise, issues du contact entre l'empire britannique et l'une de ses colonies, l'Inde. Reprenant les thèses de la supériorité biologique et culturelle de l'homme blanc, un nombre considérable d'écrivains britanniques ont consolidé clichés et stéréotypes. En retour, des œuvres littéraires dites postcoloniales ont renvoyé à l'Occident un message radicalement opposé où l'impur devient la règle.

2009

Nathalie Merrien

filet

Domaines : Littérature | Littérature XXe siècle
Littérature | Littérature XIXe siècle
Langues et civilisations | Études anglaises
Langues et civilisations | Études indiennes

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 470 p.

ISBN : 978-2-7535-0978-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Pour une théorie transcoloniale : une écriture complexe pour la lecture complexe d'un monde complexe
  • Fabrications scientifiques pour une théorie du soi, du non-soi et du comme soi
  • Bis repetita placent : tache d'encre
  • Roman transcolonial : symbioses et conséquences
  • Cent ans d'écriture du personnage hybride, de Kim à The Impressionist (1901-2002) : métissages et conséquences

Nathalie Merrien, maître de conférences en anglais à l'université d'Angers, est spécialiste de littérature anglo-indienne et indo-anglaise. Elle est membre du laboratoire de recherche Lectures et langages critiques de l'université de Rennes II.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 septembre 2018

Presses Universitaires de Rennes