Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Élites et progrès agricole

XVIe-XXe siècle

Les méthodes agricoles innovantes ont été introduites par un petit nombre de précurseurs. Cet ouvrage donne une définition dynamique de ces élites, sur le long terme et sur une aire géographique étendue (Europe occidentale et centrale, Amérique du Nord et centrale). Les quatorze études présentées ici montrent que la composition de ces élites s'est peu à peu élargie, sous l'effet de nouvelles conceptions et par une volonté de diffusion universelle des nouvelles techniques.

2009

Nadine Vivier (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire moderne
Sciences | Histoire des sciences et des techniques
Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire rurale

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 348 p.

ISBN : 978-2-7535-0825-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Princes, gentilshommes et laboureurs des XVIe-XVIIIe siècle
  • Les sociétés d'agriculture aux XVIIIe-XIXe siècles
  • Grands propriétaires et progrès agricole aux XIXe-XXe siècles

Nadine Vivier, professeur d'histoire contemporaine à l'université du Maine, étudie les sociétés rurales de France et d'Europe occidentale au XIXe siècle.

 

« Ce livre est l’aboutissement d’un programme de recherche entamé en 2004 à l’université du Mans et complété par deux conférences à Amsterdam et Lisbonne en 2006 et 2008. Il est consacré aux élites et au progrès agricole qu’elles ont suscité en Europe et aux Amériques du XVIe au XXe siècle. »

DELLEAUX Fulgence, Histoire et Sociétés Rurales, volume 33, 2010

« Such a richly documented and interesting work whose multiple levels of description and analysis influence one another across the text goes on a long way in augmenting a relatively thin littérature on ethnic minorities during the colonial era and serves as a model for future multi-layered scholarship on the contact zones created by colonialism. »

DEL TESTA David W., Society for French Historical Studies

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes