Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Clandestinités urbaines

Les citadins et les territoires du secret (XVIe-XXe)

À partir des approches croisées de l’histoire, de la littérature ou de la sociologie, ce volume aborde les pratiques clandestines dans leur dimension urbaine, avec la volonté d’en repérer les ressorts et les règles, les géographies et les itinéraires, les failles et les vulnérabilités. Car la ville forme par excellence, de l’époque moderne à nos jours, le laboratoire des libertés individuelles mais aussi le creuset des déviances et le terrain d’expérimentation privilégié de certaines techniques du contrôle social.

2008

Sylvie Aprile et Emmanuelle Retaillaud-Bajac (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire moderne
Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire urbaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 384 p.

ISBN : 978-2-7535-0699-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Pratiques illégitimes et transgressives dans la ville
  • Figures de la clandestinité urbaine
  • Topographies et géographies de la clandestinité urbaine
  • Appréhensions et répressions des clandestinités urbaines

Sylvie Aprile est professeur à l'université de Lille 3 et Emmanuelle Retaillaud-Bajac est enseignante-chercheuse à l'université François Rabelais de Tours et membre du CeRMAHVA.

 

 « Quel point commun entre des amants adultères du Paris des Lumières, des déserteurs de la première guerre mondiale, des conspirateurs républicains sous la Restauration, des crypto judaïsants madrilènes, des contrefacteurs de livres au XVIIe siècle, des Juifs sous Vichy, des immigrants portugais dans les années 60, le bandit Cartouche et des fumeurs d’opium ? La pratique du secret, les stratégies de dissimulation, les contournements sinon de la répression du moins du contrôle social caractérisent ces univers sociaux marqués du sceau de la « clandestinité ».
Société française d’histoire urbaine, fev 2010.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 septembre 2017

Presses Universitaires de Rennes