Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Atrée et Céladon

La galanterie dans le théâtre tragique de la France classique (1634-1702)

Le héros tragique a-t-il droit d'être policé et amoureux ? C'est bien la question de la présence et de la légitimité de la galanterie dans l'univers tragique qui se pose. Célébrée par ses partisans en ce qu'elle permet de moderniser les héros antiques et de les rapprocher ainsi du public, elle est condamnée par ses détracteurs comme n'étant que mollesse : elle conduirait à peindre des héros insipides qui ressemblent tous à des éros de roman. Séduite par une esthétique a priori peu faite pour elle, la tragédie française du Grand Siècle est le lieu d’un débat qui engage sa définition même.

Avec une préface d'Emmanuel Bury.
 

2006

Carine Barbafieri

filet

Domaine : Littérature | Littérature XVIIe siècle

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 394 p.

ISBN : 2-7535-0226-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d'Emmanuel Bury

Constitution d'un mythe critique

  • Le refus du héros galant
  • La contestation de l'épisode amoureux
  • Passion amoureuse et « moralité du théâtre »

La tentation galante

  • Les charmes de la douceur
  • Le goût des larmes
  • Continuité de l'idéal galant dans la tragédie au cours du siècle

Le dilemme de la tragédie

  • La difficile conciliation de l'idéal galant et de l'idéal tragique
  • La recherche d'un pathétique hors de l'amour
  • L'abandon de l'épisode amoureux

Carine Barbafieri est maître de conférences à l'université de Valenciennes où elle enseigne la littérature du XVIIe siècle.

 

«Cet excellent ouvrage, apport important à l’histoire du théâtre français au dix-septième siècle, mérite à tout point d’être considéré comme un modèle du genre.»

COLLINET Jean-Pierre, Revue d’histoire littéraire de la France, 2008/4.

 

« L’intérêt de l’ouvrage de C. Barbafieri tient à la thèse globale qu’il propose, thèse neuve dont les enjeux concernent aussi bien l’histoire littéraire que la pensée même de la poétique tragique au XVIIe siècle. »

MICHEL Lise, Revue XVIIe siècle

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 17 novembre 2017

Presses Universitaires de Rennes