Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Mayas d’hier et d’aujourd’hui

Le rôle des sociétés locales dans le développement touristique

L’arrière-pays touristique de Cancún-Riviera maya, est une région située dans la péninsule du Yucatán au Sud-Est du Mexique. Depuis les années 1970, cette région caractérisée par sa population d’origine maya et une nature exubérante est marquée par un développement touristique. À partir d’une étude ethnographique, l’ouvrage présente la mise en tourisme de deux villages, Yokdzonot et Ek Balam, où les habitants ont le contrôle de l’activité touristique. Cet ouvrage présente les conditions et les modalités de la mise en tourisme de ces espaces ruraux permettant une réflexion sur le rôle du tourisme dans la centralisation des territoires.

 

Avec une préface de Rafaël Cobos.

Avec le soutien de l’université d’Angers.
 

2018

Samuel Jouault

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Géographie

Collection : Espace et Territoires

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 296 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-7433-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Rafaël Cobos

Sociétés locales, rurales et indiennes, et leur mise en tourisme en Amérique latine

  • Le rôle des sociétés locales la mise en tourisme des espaces ruraux
  • Du réveil indien aux politiques multiculturelles intégrationnistes
  • Les politiques de développement touristique : une stratégie hégémonique de contrôle du territoire mexicain ?
  • La mise en tourisme de la péninsule du Yucatán
  • Bref état des lieux du tourisme alternatif dans la péninsule du Yucatán

L’arrière-pays maya, une nouvelle région touristique : « Si près de Cancún, si loin du tourisme ? »

  • L’origine du terme « arrière-pays » : quelques apports théoriques
  • L’ « arrière-pays maya », une périphérie relative ?
  • De l’angle mort à la périphérie intégrée : évolution de l’arrière-pays maya
  • Le tourisme dans l’arrière-pays maya : une centralisation de la périphérie ?
  • L’« arrière-pays maya » : typologie de la relation entre sociétés locales et développement touristique

La mise en tourisme d’un village dans l’arrière-pays maya : le cas d’Ek Balam mis en perspective avec Yokdzonot

  • L’avènement d’un lieu touristique en milieu rural
  • Les premières matérialités touristiques dans l’espace rural
  • La structuration des nouveaux espaces touristiques

L’espace domestique mis en tourisme : une innovation touristique ?

  • De la ruralité traditionnelle à la ruralité mise en tourisme
  • Le sacré mis en tourisme : les rituels
  • L’espace domestique mis en tourisme

Empowerment et nouveaux leaders dans l’arrière-pays maya

  • « La mondialisation par le bas » : apports théoriques des capabilités à l’empowerment
  • Migration, tourisme et empowerment : le triangle vertueux ?
  • Les réseaux communautaires, produits de l’empowerment ?
  • Le tourisme comme une opportunité pour les jeunes

Samuel Jouault est géographe, professeur associé à la faculté de sciences anthropologiques de l’université autonome du Yucatán (UADY) et chercheur associé au laboratoire Espaces et Sociétés UMR-ESO6590 et au Centre d’études mexicaines et centraméricaines (CEMCA UMIFRE 16 MAEDI CNRS-USR3337 Amérique latine) au Mexique. Ses travaux portent sur les interactions entre tourisme et sociétés locales en Amérique latine et notamment au cœur de la Caraïbe continentale.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 13 juillet 2018

Presses Universitaires de Rennes