Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Jane Austen, une poétique du différend

L’écriture austenienne témoigne d’un différend, témoignage rendu possible par la façon dont le neutre prend la place du narrateur. Et si l’écriture des romans de Jane Austen emprunte le langage de la morale, le discours n’est pas moralisateur. L’usage de l’ironie neutralise tout jugement définitif. Le jugement est renvoyé à la responsabilité du lecteur.

Avec une préface de Richard Pedot.

Avec le concours de l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense.

2015

Sophie Demir

filet

Domaines : Littérature | Littérature XVIIe siècle
Langues et civilisations | Études anglaises

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 362 p.

ISBN : 978-2-7535-4193-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Richard Pedot

Ironie et discours social

  • De la polyphonie aux signes
  • En quête d’un discours amoureux
  • Crise de l’interprétation

Ironie et expérience amoureuse

  • Des signes de l’expérience
  • Discours et vérité
  • Quand l’esprit vient au discours

L’écriture austenienne, un défi pour l’interprétation

  • Secret et ironie
  • Ironie et narrateurs
  • Entre Neutre et Différend

Sophie Demir est docteur en langues et littératures anglophones. Elle est l’auteur d’articles sur Jane Austen, Philip Roth, Charles Dickens et Wilkie Collins.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 septembre 2018

Presses Universitaires de Rennes