Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Pour l’humanité

La Ligue des droits de l’homme de l’affaire Dreyfus à la défaite de 1940

Emmanuel Naquet écrit dans ce volume la première histoire globale de la Ligue française des droits de l’homme, de sa fondation à 1940. « Monument constitutif de la République » selon le mot de Léon Blum par sa pérennité et son audience, la Ligue rassemble jusqu’à 180 000 membres et elle intervient quotidiennement auprès des autorités. Son étude permet d’aborder des sociabilités et des trajectoires, de découvrir des cultures politiques, de montrer comment les histoires du Droit et des droits s’entremêlent, comment les histoires de la Justice et des justices se superposent.

Avec une préface de Pierre Joxe et une postface de Serge Berstein.

Avec le soutien de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Musée d’histoire contemporaine).

2014

Emmanuel Naquet

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 688 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-3324-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 29,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Pierre Joxe

 

De « l’Affaire par excellence » (Jean Psichari) aux droits de l’homme. Du modéré Ludovic Trarieux au jaurésien Francis de Pressensé (1894-1914)

  • Au commencement était l’affaire Dreyfus… La genèse, la fondation et la confirmation de la Ligue des droits de l’homme avec Ludovic Trarieux (1894-1903)
  • Entre poussée politique et crise. Le virage d’une présidence socialiste avec Francis de Pressensé à partir de 1903
  • Pour une France pacifique et civilisatrice dans une Europe armée, éclatée et opposée

La LDH à la recherche d’un entre-deux de l’engagement politique (1914-1932)

  • La Ligue des droits de l’homme, la Grande Guerre et ses échos (1914-1932)
  • Les ambivalences de la Ligue des droits de l’homme dans l’entre-deux-guerres
  • Réforme de l’État, sauvegarde de la démocratie, crise et justice sociale

L’échec d’un modèle d’engagement face aux totalitarismes et à la montée des tensions nationales et internationales dans les années trente ?

  • Comment plaider l’avenir de l’Homme dans la Cité ?
  • En guise d’épilogue

Postface de Serge Berstein

Emmanuel Naquet, docteur en histoire, enseignant en classes préparatoires, est également chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po Paris et membre des comités de rédaction d’Histoire@Politique. Politique, culture, société et de Matériaux pour l’histoire de notre temps. Il travaille sur la culture politique, le modèle républicain, le pacifisme, les formes d’engagement au XXe siècle, et a codirigé avec Gilles Manceron Être dreyfusard, hier et aujourd’hui (PUR, 2009). Il est co-auteur, avec Serge Bianchi, Philippe Darriulat et François Ploux, de Citoyenneté, république, démocratie en France de 1789 à 1899 (PUR, 2014). Il prépare, en collaboration avec André Hélard, une anthologie critique de textes de l’intellectuel dreyfusard Victor Basch (PUR, 2015).

 

« impressionnante somme consacrée à la Ligue des droits de l’homme »

BIRNBAUM Jean, Le Monde des Livres, 19 septembre 2014

 

« un ouvrage fondamental »

Anne Mathieu, Le Monde diplomatique, juillet 2015

 

« L’ensemble est écrit d’une très belle plume, tout à la fois littéraire et d’une grande efficacité, qui ne sacrifie donc pas le style à la précision d’un propos tout en nuances. »

« Cet ouvrage offre une incroyable variété de pistes de réflexion et est appelé à ravir un lectorat d’une grande diversité. »

Anne-Laure Anizan, Vingtième Siècle, n°128, 2015/4

 

« Pendant longtemps, le "Naquet" sera inséparable de toute référence à la LDH pendant cette partie de son existence où son insertion dans la vie nationale a certainement été la plus profonde et la plus conséquente. »

Gilles Candar, Cahiers Jaurès, n°218, 2015/4

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 décembre 2018

Presses Universitaires de Rennes