Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’école de la banlieue

L’enseignement féminin dans l’est parisien, 1880-1960

Cette étude de l’enseignement féminin révèle l’élaboration des modèles éducatifs et des représentations du genre en banlieue. Elle souligne le rôle de l’école dans la codification du rôle social des femmes et de la place qui leur est attribuée dans l’espace de la cité. Elle offre aussi une grille de lecture renouvelée des rapports entre la capitale et ses banlieues. À travers les représentations qu’il véhicule, l’enseignement féminin souligne la pluralité sociologique du sud-est parisien et ses mutations sociodémographiques.

Avec une préface de Florence Bourillon.

2013

Cécile Duvignacq-Croisé

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire urbaine
Sciences humaines et sociales | Éducation

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 360 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2168-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Florence Bourillon

 

1880-1900, le sud-est parisien et le premier enseignement féminin

  • L’enseignement féminin dans le sud-est parisien dans les années 1880 : état des lieux
  • Les conséquences de la lutte républicaine et anticléricale sur l’enseignement féminin
  • Politique scolaire et politique sociale des municipalités et de la République
  • Les inégalités scolaires en banlieue à la fin du siècle

1900-années 1920. Les revendications féminines, ou l’éducation et la place des femmes dans un espace en mutation

  • Être féministe dans la banlieue parisienne, au tournant du XXe siècle
  • Les acteurs locaux de la promotion de l’enseignement féminin

Des années 1930 à la fin des années 1950. Enseignement féminin et réponses institutionnelles

  • Les années 1930 : années de crise, concurrence des sexes, concurrence pour l’espace
  • Seconde Guerre mondiale et Libération, le prolongement des enjeux des années 1930
  • L’enseignement féminin dans les années 1950

Cécile Duvignacq-Croisé, professeure agrégée, enseigne l’histoire et la géographie dans l’académie de Créteil. Elle est associée aux archives départementales en tant que professeure-relais de la délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle. Sa thèse de doctorat a été récompensée par le prix de thèse de l’université Paris-Est en 2011.

 

« Le texte est très clair, très fluide et parfaitement structuré. Un vrai régal de lecture. Pas étonnant que [Cécile Duvignacq-Croisé] ait remportée le prix de thèse 2011 de Paris Est ! »

Les Clionautes, 9 mai 2013

 

« le grand mérite du livre est de montrer que les "territoires" se construisent à partir d’un va-et-vient constant entre l’échelon national et local, avec la participation d’une pluralité de personnes et de groupes de pression, même dans un pays comme la France où le rôle de l’État est important. »

Marlaine Cacouault-Bitaud, Le Mouvement social

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 octobre 2019

Presses Universitaires de Rennes